Valeurs industriellesLE SECTEUR PLONGE AVEC LE CAC 40Les valeurs industrielles ne résistent pas à la crise boursière : - 22 % depuis janvier.

,

Publié le

Valeurs industrielles

LE SECTEUR PLONGE AVEC LE CAC 40

Les valeurs industrielles ne résistent pas à la crise boursière : - 22 % depuis janvier.



Biens d'équipement : - 47 %. Construction mécanique : - 22 %. Agroalimentaire : - 11 %. Le secteur Valeurs Industrielles de la Bourse de Paris plonge depuis le début de l'année dans le sillage de son indice phare : - 20 % pour le Cac 40 et - 22 % pour l'indice sectoriel. Largement bénéficiaires de la flambée des technologiques, les valeurs de l'industrie n'ont pas échappé au massacre et viennent de voir s'envoler les gains engrangés depuis octobre 1999. Depuis le début de l'été et le ralentissement de l'activité boursière, les faibles volumes échangés pénalisent la grande majorité des titres. Illustration avec la semaine du 15 août, qui a clôturé vendredi au plus bas de l'année, en deçà des 4 780 points. En dépit de quelques rebonds liés à de bons résultats semestriels (Thales), à l'annonce d'opération de croissance externe (Vinci), ou à celle de contrats revigorants (Ingenico), aucun secteur n'est épargné. Et, face à des valeurs américaines bien plus résistantes que les françaises, les investisseurs préfèrent garder leurs capitaux de l'autre côté de l'Atlantique. En effet, pendant que le Cac 40 perdait 20 points, le Dow Jones, lui, n'en cédait que 5. Un décalage qui s'explique notamment par la forte représentation des technologiques dans le Cac 40. Mais les valeurs françaises les plus pénalisées sont de façon logique celles qui sont les plus exposées à la conjoncture américaine, telle que Schneider Electric, lanterne rouge du Cac 40. Ou en-core celles qui subissent le contre-coup des avertissements assenés par leurs concurrents américains, comme Thomson Multimedia avec celui de Scientific-Atlanta. La bonne note revient au secteur de l'automobile, qui affiche un arrogant + 5 % depuis le début de l'année, grâce notamment à Peugeot (+ 28 %) et en dépit des - 10 % de Renault ou de Michelin.







Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte