Valérie Pécresse juge intenable une fermeture estivale du RER B pour le Charles-de-Gaulle Express en 2023

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a estimé lundi 13 mai que le scénario visant à interrompre le RER B plusieurs semaines en 2023 pour la mise en service du Charles-de-Gaulle Express à temps pour les Jeux olympiques de 2024 est intenable. Elle opte plutôt pour une deuxième option, qui implique des chantiers plus étendus, et une livraison de la liaison express entre le centre de Paris et l'aéroport en 2025.

Partager
Valérie Pécresse juge intenable une fermeture estivale du RER B pour le Charles-de-Gaulle Express en 2023
La présidente de la région Ile-de-France ne souhaite pas que le RER B soit interrompu

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a jugé lundi 13 mai intenable le scénario proposé vendredi 10 mai par le préfet de région Michel Cadot, visant à mettre en service la liaison Charles-de-Gaulle Express (CDG Express) pour les JO 2024. Dans un communiqué, elle explique que cette organisation risque de "dégrader la ponctualité déjà problématique du RER B".

Lancé en juin 2014, le projet du CDG Express ambitionne de relier la gare de l'Est à Paris à l'aéroport Charles-de-Gaulle à Roissy en une vingtaine de minutes, et pour une vingtaine d'euros le trajet. Cette liaison emprunterait en partie les voies du RER B au nord de la capitale.

Afin d’assurer une mise en service de la navette rapide à temps pour les Jeux olympiques, le scénario présenté par le préfet de région propose une fermeture complète de la partie nord du RER B pendant trois semaines durant l’été 2023, et des fermetures fréquentes de la ligne à partir de 23 heures. Évoquant la coupure de trois semaines, qui impliquerait de faire voyager dans des bus entre 200 000 et 300 000 personnes par jour, Valérie Précresse estime que la SNCF ne s'engage pas assez "sur sa capacité à gérer des transports de substitution crédibles".

Un million de voyageurs concernés

Si l’option est retenue, au moins un million de voyageurs serait concerné. Pour Île-de-France Mobilités, que Valérie Pécresse préside également, le deuxième scénario proposé par le préfet paraît plus viable. Celui-ci implique une livraison du CDG Express après les JO, en 2025. Les chantiers seraient plus étendus, avec davantage de coupures du RER B le week-end, entre 2021 et 2023.

Cette alternative devra cependant être améliorée en mettant en place "un fond d’indemnisation des voyageurs en cas de dégradations imprévues du service liée à des aléas de travaux", précise Valérie Pécresse. Une offre spéciale JO pourrait également être mise en place, avec des RER B directs entre Gare du Nord et l’aéroport CDG. Une "compensation acceptable pour le Comité olympique" selon elle.

Il incombe désormais au Premier ministre de trancher, et la présidente de la région Île-de-France espère qu’il fera le bon choix. Sinon, "ce serait une décision perdant-perdant avec l’assurance de ne pas tenir l’échéance des Jeux olympiques compte-tenu du planning extrêmement tendu et la dégradation inacceptable des conditions de transport des Franciliens pendant ces années de travaux".

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Logistique et manutention

Rayonnage à deux côtés pour armoires Raaco

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Projeteur Génie Civil BIM F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - Cherbourg-en-Cotentin

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS