Valeo repasse dans le vert

Après trois trimestres consécutifs dans le rouge, Valeo annonce, pour le troisième trimestre 2009, un résultat net positif de 4 millions d’euros et un taux de marge opérationnelle de 3.6% du chiffre d’affaires, en hausse de 2.8 point par rapport au deuxième trimestre.
Partager
Valeo repasse dans le vert

Principalement dû au redressement de la production automobile mondiale, ce résultat tient également au plan de 500 millions d’euros de réduction de couts mis en place dès le début de la crise. Actuellement réalisé à hauteur de 373 millions d’euros, ce plan comprend, entre autres économies, la fermeture d’une usine en Allemagne, Espagne et Mexique et le départ (majoritairement volontaire) de 5000 personnes dans le monde, dont 1600 en France. L’équipementier a également profité de la forte baisse du prix des matières premières par rapport à l’an passé.



Une croissance essentiellement concentrée sur l’Asie


Mais pas de miracle pour l’industrie mature. Malgré les diverses primes à la casse, le chiffre d’affaires réalisé, sur le troisième trimestre 2009, avec les constructeurs d’Europe et d’Amérique du Nord sont en baisse, à respectivement - 6% et - 20%. La relative embellie s’appuie, de ce fait, sur la croissance de l’Asie où l’activité du groupe croit de 13 %. Il y réalise ainsi 18 % de son activité mondiale (contre 62 % en Europe, 11 en Amérique du Nord et 9 en Amérique du Sud)



Des investissements sous contrôle


Jacques Aschenbroich, Directeur général du groupe, confirme sa politique de rigueur pour les mois à venir. « Nous allons poursuivre nos réductions de couts et contrôler très strictement nos investissements. Suivant le marché, ces derniers se concentreront sur les pays émergents. » Maintenues à 6% du chiffre d’affaires, les dépenses de R&D sont, elles, focalisées sur les nouveaux produits, comme les phares Beamatic (présentés dans l’Usine nouvelle n° 3166) ou sur les techniques liées à l’hybridation, Stop&Start en tête. Le développement de ces nouvelles technologies devraient permettre à Valeo ne conforter ses marges. Pour Jacques Aschenbroich, l’évolution des ventes de voitures vers des modèles de plus petites tailles n’est pas obligatoirement un handicap : « L’évolution de la demande ne signifie pas que la clientèle veut moins d’équipements de confort et de sécurité. Dans ce contexte, notre priorité n’est pas de faire du volume, mais de faire de la marge. »



Un accompagnement nécessaire des sous-traitants


Quant à son éventuel participation au financement du fonds de soutien aux sous-traitants de rang 2 et +, Valeo se dit prêt à investir dans certains capitaux si le FMEA fait appel à lui. « Il ne s’agit pas de savoir si nous le ferons contraints ou forcés. Nous ne pouvons pas vivre sans nos fournisseurs. La crise en a fragilisé un grand nombre et nous n’avons pas attendu le FMEA pour les aider. Depuis le début de la crise, nous les avons d’ores et déjà soutenu à hauteur de 50 millions d’euros, soit sous forme d’avance de trésorerie, soit en leur offrant des garanties de volumes, soit en prenant en charge leurs achats de matières premières. »



Anne Léveillé


Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - ICF LA SABLIERE

Accord-cadre à bons de commandes travaux TCE spécifique PMR Ile de France

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS