Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Valeo rejoint le projet de véhicule autonome du "Google chinois" Baidu

Nicolas Robertson , ,

Publié le

Valeo, le géant français de l’équipement automobile, a annoncé le 4 juillet une coopération stratégique avec Apollo, la plateforme collaborative pour la voiture autonome créée par Baidu, le numéro un des moteurs de recherche sur Internet en langue chinoise.

Valeo rejoint le projet de véhicule autonome du Google chinois Baidu
Valeo, le géant français de l’équipement automobile, a annoncé le 4 juillet une coopération stratégique avec Apollo, du "Google chinois" Baidu.
© Valeo

C'est officiel: Valeo apportera son expertise et son savoir-faire à Apollo, la plateforme collaborative pour la voiture autonome fondée en avril 2017 par Baidu, le concurrent chinois de Google. Le groupe français devrait notamment développer des capteurs comprenant caméras, radars et scanners laser.

Il assurera également la maintenance et le suivi des véhicules autonomes, et promet donc de partager avec la plateforme ses compétences concernant le système de nettoyage de capteurs, essentiels au bon fonctionnement de ces derniers, la connectivité entre les véhicules autonomes mais aussi le contrôle et l’optimisation de qualité de l’air au sein de l’habitacle.

En contrepartie, Valeo aura accès à l’ensemble des outils logiciels, matériels et diverses données fournis par Apollo à ses partenaires. Ces outils, comme les systèmes de localisation, de cartographie ou encore les moteurs de simulation et algorithmes permettront à l’entreprise française d’affiner ses capacités techniques et technologiques essentielles au développement des véhicules autonomes qui restent aujourd’hui perfectibles.

Valeo est actuellement un des poids lourds mondiaux dans l’équipement automobile classique et pour les voitures autonomes. Cotée sur le CAC 40, l'entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 18,6 milliard d’euros en 2017 et un bénéfice de 965 millions. Elle a consacré 1,85 milliard d’euros en recherche et développement en 2017 (soit environ 12% de son chiffre d’affaires).

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle