Valeo règle ses comptes avec son ex-PDG

Thierry Morin ne devrait pas s'en sortir aussi facilement que prévu.

Partager

L'équipementier automobile Valeo a annoncé lundi 18 mai avoir saisi la justice suite à une enquête interne menée par le conseil d'administration portant sur les « enregistrements clandestins de certaines réunions d'administrateurs ». Des écoutes qui auraient été mandatées par le PDG de l'époque, Thierry Morin, qui alors n'était pas convié aux réunions statuant sur son avenir, selon une information révélée par la radio RTL fin avril. Pour l'heure, la porte-parole du groupe a signalé que Valeo avait porté plainte contre X.

Feu l'indemnité de départ ?
Reste que le groupe n'entend pas en rester là à l'égard de Thierry Morin, parti suite à des « divergences stratégiques » avec le conseil d'administration. Il convie les actionnaires convoqués à l'assemblée générale du 9 juin « à rejeter la résolution portant les conventions conclues avec Thierry Morin le 20 mars », dont l'indemnité de départ de 3,2 millions d'euros. Elle avait déclenché un véritable tollé fin mars, au regard de la suppression prévue pour l'année 2009 de 5 000 emplois dans le monde, de la perte nette de 207 millions d'euros enregistrée en 2008 et de l'entrée au capital du groupe du Fonds stratégique d'investissement (FSI) à hauteur de 8,33%.

L'enjeu du vote des actionnaires est important, car en cas de rejet, Valeo pourrait demander à son ex-Pdg le remboursement de l'indemnité de départ. L'Etat français a déjà fait savoir son intention de voter contre le versement de cette somme.

Barbara Leblanc

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS