Valeo prudent pour 2019, les objectifs moyen terme seront revus

par Dominique Rodriguez
Partager
Valeo prudent pour 2019, les objectifs moyen terme seront revus
Valeo prévoit de réviser ses objectifs de moyen terme au vu à la fois des incertitudes entourant le marché automobile cette année et de ses performances de 2018, ces dernières ayant été pénalisées par l'impact des nouvelles normes d'homologation WLTP et le ralentissement du marché automobile chinois. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Valeo prévoit de réviser ses objectifs de moyen terme au vu à la fois des incertitudes entourant le marché automobile cette année et de ses performances de 2018, ces dernières ayant été pénalisées par l'impact des nouvelles normes d'homologation WLTP et le ralentissement du marché automobile chinois.

L'équipementier automobile français, qui avait lancé l'an dernier deux avertissements sur ses résultats annuels, a annoncé jeudi une marge opérationnelle en baisse de 26% à 1,092 milliard d'euros, soit 5,7% du chiffre d'affaires contre 7,9% en 2017.

Son résultat net part du groupe a reculé de 38% à 546 millions d'euros, sur un chiffre d'affaires en hausse de 4% à 19,261 milliards d'euros (+6% à changes constants) à la faveur de l'intégration de plusieurs acquisitions (Ichikoh au Japon, Valeo-Kapec en Corée du Sud et FTE automotive en Allemagne).

Les analystes attendaient en moyenne, selon le consensus réalisé par InfrontData pour Reuters, un chiffre d'affaires de 19,163 milliards, une marge opérationnelle de 1,118 milliard et un résultat net de 662 millions.

"L'année 2018 a été une année complexe, marquée par un environnement économique et géopolitique particulièrement volatile", a résumé le PDG Jacques Aschenbroich, cité dans le communiqué de résultats.

Le groupe communiquera ses nouveaux objectifs de moyen terme lors d'une journée investisseurs qui sera organisée d'ici la fin de l'année.

"L'évolution du marché automobile et du prix des matières premières en 2018 et les perspectives en 2019 nous conduisent à revoir les hypothèses sous-jacentes à nos perspectives à moyen terme, présentées lors de la journée investisseurs de février 2017", a poursuivi Jacques Aschenbroich.

DIVIDENDE INCHANGÉ

Pour 2019, Valeo se montre prudemment optimiste et table sur une amélioration de sa croissance organique et de sa surperformance par rapport au marché automobile au cours de l'année "malgré un environnement qui restera difficile au premier semestre".

Le groupe se fixe notamment pour objectif une marge opérationnelle hors quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence comprise entre 5,8% et 6,5% du chiffre d'affaires "en fonction de l'évolution de la production automobile et de l’évolution des prix des matières premières et des composants électroniques".

En 2018, la marge opérationnelle hors quote-part est ressortie à 1,203 milliards, soit 6,3% du chiffre d'affaires, en baisse de 17%.

Le concurrent français Faurecia, qui a publié des résultats record au titre de 2018, a lui aussi dit qu'il espérait surperformer cette année des marchés automobiles qui s'annoncent incertains.

Valeo mise sur l'entrée en production de nouveaux contrats qui reposent sur des innovations désormais très demandées comme les caméras pour l'assistance à la conduite et les systèmes 48V (véhicule 100% électrique fonctionnant à basse tension) pour améliorer sa performance tout au long de 2019.

Le conseil d'administration de Valeo a décidé de maintenir le dividende à 1,25 euro par action, inchangé depuis l'exercice 2016.

(Dominique Rodriguez, édité par Benoît Van Overstraeten)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS