Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Valeo, Faurecia, Michelin... où se situent-ils dans notre top 100 des équipementiers automobiles mondiaux ?

Julie Thoin-Bousquié , , , ,

Publié le , mis à jour le 03/05/2018 À 12H12

Alors que L'Usine Nouvelle publie en exclusivité le 3 mai l'édition 2017 du classement des 100 meilleurs équipementiers automobiles mondiaux, zoom sur les performances des Français.

Valeo, Faurecia, Michelin... où se situent-ils dans notre top 100 des équipementiers automobiles mondiaux ?
Michelin, comme les autres équipementiers français, veut profiter de l'émergence de véhicules électriques, connectés, autonomes et partagés.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Dans notre classement annuel des équipementiers automobiles mondiaux, les Français tiennent bon... mais sont de plus en plus chahutés. Leurs performances semblent s’être tassées en 2017, si l’on se fie uniquement à leur évolution en termes de place dans le classement. Mais le phénomène ne traduit pas la réalité de leurs résultats respectifs.

Valeo dans le top 10 mondial :  Des choix payants 

Valeo se fait doubler par des nouveaux entrants, mais continue d’afficher de solides progressions. "Le groupe bénéficie d’un bon équilibre sur ses différentes activités. On attend une poursuite de la croissance de Valeo dans l’électrique et les aides à la conduite, compte tenu de son positionnement précoce qui lui confère un avantage dans la compétition", détaille Éric Kirstetter, chez Roland Berger.

21e Faurecia et 23e Michelin : Solides sur leurs créneaux

Faurecia et Michelin rétrogradent également dans le classement, mais là encore du fait de la progression de certains acteurs. "Tous deux continuent à se développer, mais d’autres sont allés plus vite", insiste Éric Kirstetter. Faurecia connaît ainsi une bonne dynamique dans son activité siège, notamment grâce à son positionnement sur les marques premium. Michelin bénéficie, lui, de l’accélération de ses gammes intermédiaires et affiche en outre une baisse de l’endettement net sur la période.

Plastic Omnium 39e : Petit mais dynamique

Plus petit que ses concurrents (avec un chiffre d’affaires 8?milliards d’euros en 2017 contre 20,2?milliards pour Faurecia sur la même période), Plastic Omnium s’installe solidement dans le troisième cluster. L’an passé, l’équipementier a été porté par son positionnement équilibré dans le monde et la forte demande pour équiper les très populaires SUV.

Découvrez désormais notre classement intégral:

... Ainsi que notre focus sur les activités les plus génératrices de marges:

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle