L'Usine Maroc

Valeo, Delphi, Denso... : le Maroc subventionne huit nouveaux investissements industriels dans l'automobile

,

Publié le

Le ministre  marocain   de l’Industrie Abdelkader Amara, a officialisé, le 15 mai, 8 conventions d’investissement d’une valeur de plus de 600 millions de dirhams (54 millions d'euros). Ils doivent générer à terme plus de 5 700 emplois.

Valeo, Delphi, Denso... : le Maroc subventionne huit nouveaux investissements industriels dans l'automobile
La photo de famille montrant le ministre de l'Industrie Abdelkader Amara entouré des dirigeants des sociétés bénéficiaires du fonds Hassan II
© mcinet.gov.ma

Les équipementiers de l'automobile continuent de miser sur le Maroc. Huit d'entre eux ont officialisé leur intention d'investir la somme totale de 600 millions de dirhams (54 millions d'euros). Le Maroc, via le fonds Hassan II va soutenir ces investissements par des subventions. 

Une preuve de confiance

Que ce soit des projets de création de nouvelles unités industrielles ou d’extension des activités d’entreprises existantes, ils sont considérés par M. Amara comme des "preuves de la confiance que témoignent les groupes industriels" envers le pays.

En réponse à cette preuve de confiance, la liste des activités éligibles à l'aide du fonds Hassan II a été étendue à d'autres métiers de la filière automobile jugés "nécessaires au développement" du secteur. Ainsi, l’emboutissage, la fabrication des outils et de moules ou l’injection plastique sont concernés par cette aide dans le cadre de ces conventions.

"La convention a également servi de vecteur pour le relèvement de la contribution du Fonds Hassan II à 15% du montant de l’investissement au lieu de 10% et de 30 millions de dirhams du plafond au lieu de 20 millions de dirhams." précise le communiqué du ministère de l'Industrie.

Huit sociétés spécialisées dans la sous-traitance automobile

Les sociétés bénéficiaires au nombre de huit sont toutes spécialisées dans le secteur de la sous-traitance automobile. En voici la liste : 

Câblage automobile

  • Delphi Packard : groupe américain, il va investir 202 millions de dirhams (18,2 millions d'euros). le nombre d'emplois à créer est fixé à 900. Implanté dans la zone franche de Kénitra, il est représenté par Redouan Boulaich. Le montant de l'aide qu'il doit recevoir est de 16,05 millions de dirhams (1,44 million d'euros).
  • Fujikura Automotive : groupe japonais, le montant qu'il va investir est de 158,18 millions de dirhams (14,2 millions d'euros). Ce projet doit créer 3 000 emplois. Implanté dans la zone franche de Kénitra, il est représenté par Saad El Jabbari. Il doit recevoir une subvention de 13,25 millions de dirhams (1,19 million d'euros).
  • Lear Automotive Morocco : groupe américain, le montant de son investissement est de 24,4 millions de dirhams (2,2 millions d'euros). Le nombre d'emplois que va générer ce projet est fixé à 1 100. Implanté à Kénitra, il est représenté par Chaouki Aïssam. Il doit bénéficier d'une aide de 3,66 millions de dirhams (0,39 million d'euros). Voir son portrait.

Production de gaines

  • Schlemmer Maroc : groupe allemand, le montant de son investissement est de 18,3 millions de dirhams (1,6 million d'euros). Avec 14 emplois à la clé à créer, son projet est situé dans la zone franche de Tanger. il est représenté par Mohamed Slimani. Le montant de l'aide est de 2,75 millions de dirhams (0,25 million d'euros).
  • Relats Maroc : groupe espagnol, avec un investissement de 16,6 millions de dirhams (1,5 million d'euros), il va créer 59 emplois. Il se trouve dans la zone franche de Tanger et représenté par Luis Maria Santamaria. Le montant de l'aide est de 964 101 dirhams (86 800 euros).

Système d'éclairage

  • Valeo Vision Maroc le projet du groupe français s'élève 31 millions de dirhams (2,8 millions d'euros). C'est dans la zone franche Tanger qu'il va créer 107 emplois. Il est représenté par Fernando Dinis et recevra une aide de 2,64 millions de dirhams (237 729 euros).

Système de climatisation

  • Denso Thermal Systems Morocco :  ce groupe japonais, avec un montant investi de 81,4 millions de dirhams (7,3 millions d'euros) va créer 22 emplois. Situé dans la zone franche de Tanger, cette entreprise spécialisée dans les sytèmes de climatisation automobile est représentée au Maroc par l'italien Giancarlo Spelta. L'aide dont Denso va pouvoir bénéficier s'élève à 12,08 millions de dirhams (1,08 million d'euros). Voir son portrait

Coiffes de siège

  • Jobel SA Maroc : ce groupe espagnol va investir 68,9 millions de dirhams (6,2 millions d'euros). Il va créer avec ce projet 481 emplois à Tanger. Il est représenté par José Beltran et recevra 6,27 millions de dirhams (564 435 euros).

Nasser Djama

LE FONDS HASSAN II EN DÉTAIL
Les investissements éligibles au Fond Hassan II doivent être supérieurs à 10 millions de dirhams (90 000 euros) hors droits d’importation et taxes. Un minimum de 5 millions de dirhams (450 000 euros) doit être consacré aux biens d’équipement. Les contributions sont plafonnées à 15% du montant total de l’investissement  et à 30 millions de dirhams (2,7 millions d’euros). Les secteurs de l’automobile concernés par ce fonds sont la fabrication d'équipements, la fabrication de composants d'ensembles et de sous-ensembles électroniques et la fabrication d’outils et de moules pour l’industrie automobile. 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte