Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Valeo construit une croissance solide

Pauline Ducamp , , ,

Publié le

Jacques Aschenbroich, directeur général de l’équipementier Valeo, recherche l’équilibre permanent entre économies et coûts de R&D, entre clients et marchés.

Valeo construit une croissance solide © Valeo

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

"Notre situation est extrêmement solide". Voilà comment Jacques Aschenbroich a résumé, mardi 30 juillet, la position de l’équipementier dans le secteur automobile mondial. Les résultats financiers semestriels présentés ce matin par le groupe français attestent de cette bonne santé.

Clignotants au vert

Le chiffre d’affaires de Valeo a grimpé de 5,8%, à 6,2 milliards d’euros. Idem pour la marge opérationnelle, qui augmente de 4% à 384 millions d’euros, grâce à une recherche permanente de réduction des frais généraux. Ils ont baissé de 0,2 point au premier semestre. "Cette baisse a permis d’augmenter nos frais de R&D", a souligné Jacques Aschenbroich. Ces frais ont pris 0,2 point au premier semestre. Par rapport à la même période l’année dernière, les dépenses de recherche et développement ont au total augmenté de 10%.

Prise de commandes record

Dans cette myriade de chiffres en hausse, le patron de Valeo s’est surtout félicité d’un niveau record de prise de commandes au premier semestre, à 7,3 milliards d’euros. "Nous n’avons jamais atteint un tel niveau en ce qui concerne les nouveaux produits, a détaillé le directeur général de Valeo. 35% des prises de commande concernent des produits qui n’existaient pas il y a trois ans".

Les quatre domaines d’activité de Valeo ont cru, mais le secteur Systèmes de visibilité a le plus tiré la croissance du groupe, notamment via les nouveaux feux à LEDs. "Nos produits apportent une valeur ajoutée plus importante que les produits du marché, a précisé Jacques Aschenbroich. Un Start&Stop vaut plus cher qu’un simple démarreur". Cette forte valeur ajoutée découle des investissements importants en recherche et développement, les prix élevés permettent ensuite un fort retour sur investissements.

Stratégie de l’équilibre

Valeo ne conçoit cependant pas une croissance tous azimuts. L’équilibre reste le maitre-mot de cette stratégie de croissance. Les Allemands représentent 30% du chiffre d’affaires de Valeo en première monte, les Asiatiques 26%, les Américains 21% et les constructeurs français 18%. Comme la production est organisée en zone géographique, le chiffre d’affaires s’équilibre aussi entre Europe, Asie et Amériques. "Nous travaillons pour maintenir cet équilibre" a rappelé Jacques Aschenbroich.

Stabilité en Europe

Valeo réalise aujourd’hui 38% de son chiffre d’affaires en Europe de l’Ouest et le patron de l’équipementier ne s’est pas montré trop inquiet pour la santé économique du continent. "Le pire est derrière nous en Europe", a martelé Jacques Aschenbroich. D’une prévision initiale d’un marché en baisse de 4%, Valeo prévoit aujourd’hui une baisse de 2 à 3% du marché en 2013. "Nos clients allemands vont continuer d’exporter. Renault, General Motors ou Ford ont évoqué une situation stabilisée. La situation macro-économique semble aussi stabilisée", a avancé Jacques Aschenbroich.

Pauline Ducamp

Une croissance limitée par le recrutement
"Notre difficulté à recruter est un facteur limitant de notre croissance", a souligné Jacques Aschenbroich. Chaque année, Valeo recrute entre 1 300 et 1 500 salariés en R&D et peine à trouver les profils adéquats. "C’est compliqué en mécanique ou en électrotechnique, confie le DG de Valeo. Nous ne pouvons pas recruter que des jeunes sortis d’école, nous avons aussi besoin d’ingénieurs expérimentés. Ces profils sont difficiles à trouver quelque soit la région, Europe, Asie ou Amérique du Nord".

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle