Vale se rapproche de Xstrata

,

Publié le

Le mineur diversifié brésilien aurait trouvé les fonds nécessaires au rachat du mineur de Zoug.


La cotation du zougois s'est encore légèrement appréciée aujourd'hui, ramenant la capitalisation du mineur diversifié pratiquement au niveau du début de l'année. Cette fermeté de l'action Xstrata, alors que Rio Tinto et BHP Billiton ont perdu respectivement 17 et 10% s'explique avant tout par le soutien des marchés à l'idée d'une offre prochaine du brésilien Vale sur le suisse. Vale ne fait actuellement qu'étudier l'opération, affirmait Lazaro de Mello Brandao, le président de Bradesco, la banque privée brésilienne qui déteint 21,2% des droits de vote du mineur.

Cette hypothèse était confortée dimanche par l'annonce dans le Sunday Times du directeur financier de Vale, Fabio Barbosa, pour la finalisation d'une ligne de crédit de 50 milliards de dollars. HSBC, Santander, Lehman Brothers, Credit Suisse et Citigroup feraient, selon l'hebdomadaire, partie de ce pool bancaire.

Toutefois, tempère l'hebdomadaire, le gouvernement verrait cette opération d'un mauvais œil. L'Etat brésilien, qui détient toujours une minorité de blocage de 5,5 % dans Vale ainsi qu'une certaine influence via la banque de développement BNDES et le fonds de pension Previ, craint que ce rachat limite les investissements du mineur diversifié au Brésil. Selon le quotidien économique brésilien Valor, le gouvernement craint que l'émission d'actions puisse accroître le poids des investisseurs étrangers dans le capital d'une compagnie jugée stratégique. Vendredi cependant, le président Luiz Ignacio Lula da Silva affirmait à la radio que le gouvernement était neutre sur l'opération. 

Daniel Krajka

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte