Vale limite la casse

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le leader mondial du minerai de fer a annoncé sur les neuf premiers mois de l'année, un chiffre d'affaires de 31 milliards de dollars (+ 25,8 %), avec un taux de marge brute de 45,4 %. Depuis, la crise a frappé la sidérurgie. Et, le brésilien a déjà supprimé 1 300 de ses 62 000 postes. De plus, 1 200 salariés sont en formation et 5 500 continuent d'être payés sans produire. Avec la crise, le brésilien a dû renoncer à l'acquisition du suisse Xstrata. Il dispose néanmoins de 13,5 milliards de dollars de cash et de 11 milliards de lignes de crédit pour une dette de 19,2 milliards de dollars. Une situation qui lui permet de maintenir des investissements de 14,2 milliards de dollars. .
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte