Quotidien des Usines

Valdunes en redressement judiciaire

, ,

Publié le

Valdunes, le seul producteur français de roues, d’axes et d’essieux-montés à usage ferroviaire, va solliciter auprès du tribunal de Commerce de Valenciennes (Nord) sa mise en redressement judiciaire. Cette procédure vise à permettre d’étudier les six offres de reprises actuellement connues. L'industriel emploie 487 salariés dans ses deux établissements situés à Leffrinckoucke près de Dunkerques et à Trith-Saint-Léger près de Valenciennes.

Valdunes en redressement judiciaire © GHH-Valdunes

Nouvelle étape dans la cession de Valdunes, filiale du groupe GHH Valdunes. Le 10 octobre 2013, elle obtenait du tribunal de commerce de Valenciennes (Nord) l’ouverture d’une procédure de sauvegarde pour six mois. Lundi 31 mars, le groupe ferroviaire spécialisé dans la fourniture et la maintenance de composants de matériels roulants ferroviaires (roues axes et essieux montés) va présenter à ce même tribunal, une demande de mise en redressement judiciaire.

"C’est une démarche normale. Dans le cadre de notre mise en procédure de sauvegarde, six repreneurs ont fait des pré-offres de reprise. Pour qu’elles soient étudiées, il est nécessaire que nous soyons en redressement judiciaire, explique Daniel Capelle, représentant du comité de direction. Dès cette décision prise par le tribunal, un appel officiel d’offre de reprise sera lancé. Les repreneurs auront jusqu’au 22 avril pour déposer leur dossier. La décision de rachat sera prise vers la fin mai-début juin."

Des repreneurs du secteur mécanique et ferroviaire

Les six candidats à la reprise (un français et cinq étrangers) sont des industriels présent notamment dans le ferroviaire et la mécanique et non des fonds d’investissement, assure la direction de Valdunes

Cette perspective de cession intervient à la suite de la décision du fonds d’investissement Syntegra Capital de vendre GHH Radsatz International, la société holding du groupe GHH-Valdunes, qu’il contrôle depuis 2005. GHH Valdunes compte quatre établissements industriels, deux en France à Leffrinckoucke près de Dunkerques et à Trith-Saint-Léger près de Valenciennes dans le Nord, en Allemagne (à Oberhausen) et en Belgique (à Liège).

45% à l'export

Valdunes France emploie 487 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 86 millions d’euros sur son exercice 2012-2013, contre 112 millions d’euros un an plus tôt. "Nous devons surmonter deux difficultés : la baisse globale du marché, et particulièrement dans le fret wagon, et corrélativement, la compétition accrue avec des opérateurs à bas couts. Toutefois, dans ce contexte difficile, nous disposons encore d’une trésorerie saine" avance Daniel Capelle.

Réalisant 45% de son chiffre d’affaires à l’exportation, Valdunes maintient sa position en produisant des roues pour tous les types de matériels ferroviaire (TGV, trains urbains, tramways, wagons de fret).

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte