Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Valbiotis protège avec ses compléments alimentaires

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le

Made in France

Valbiotis protège avec ses compléments alimentaires

Depuis que Bruxelles a décidé d’encadrer le marché des compléments alimentaires, il est devenu plus difficile pour les industriels d’obtenir une "allégation santé". Une opportunité aux yeux de la start-up Valbiotis, fondée en 2014 à La Rochelle. Son ambition : développer des compléments alimentaires à "haute valeur ajoutée" répondant aux critères de sécurité et d’efficacité exigés par l’Europe, et les licencier aux grands de la pharma ou de l’agroalimentaire.

Ses solutions de prévention sont mises au point à partir d’extraits de plantes, en collaboration avec des universités de La Rochelle et de Clermont-Ferrand, ainsi que le CNRS. L’objectif – pas évident – est de prouver la réduction d’un facteur de risque de maladie grâce à un complément alimentaire. En commençant par le prédiabète, notion qui émerge aux États-Unis et en Europe. "Alors que le diabète de type 2 n’est pas réversible, 70% des prédiabétiques deviennent diabétiques, et il y a un effet réversible si cela est pris en charge suffisamment tôt et associé à une modification de l’hygiène de vie", insiste Sébastien Peltier, le président et cofondateur de la start-up qui compte huit salariés.

Développé en gélule, stick et comprimé, son produit de prévention du diabète de type 2, bientôt testé en essais cliniques, a remporté en 2015 le prix de l’innovation du ministère de la Recherche i-LAB. S’il voit son allégation reconnue par l’Autorité européenne de sécurité des aliments, il pourrait être commercialisé en 2019. En travaillant sur d’autres compléments alimentaires contre le surpoids et l’obésité, Valbiotis espère engranger des bénéfices dès 2017. La start-up aimerait développer ses candidats médicaments dans le diabète de type 2. Après avoir levé 1,8 million d’euros, elle boucle un tour de table de 2 millions avec ses actionnaires et un nouveau partenaire financier. 

L’innovation

La start-up a mis au point une méthode de criblage et de développement pour identifier rapidement des molécules aux propriétés nouvelles. Elle revendique être la seule à développer un complément alimentaire capable de réguler l’ensemble des facteurs de risques impliqués dans l’apparition du diabète de type 2.

L’opportunité

415 millions de personnes dans le monde souffrent de diabète de type 2, et 318 millions de prédiabète dont 82,6 millions en Europe et 86 millions aux États-Unis, selon Valbiotis.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle