Vague d’investissements massifs chez les fabricants d’emballages

Les industriels de l’emballage plastique et souple se disent en bonne santé, d’après une enquête menée pour le compte d’Elipso, le syndicat de la profession. On note une forte progression des investissements sur les douze derniers mois.

Partager
Vague d’investissements massifs chez les fabricants d’emballages

L’emballage est en bonne forme. Pour la première fois depuis plusieurs années, l’enquête menée par Elipso, le syndicat des professionnels de l’emballage plastique et souple, donne une vision plutôt optimiste de l’activité du secteur. "Les industriels du secteur jugent l’état de leurs finances plutôt bon, avec un taux de marges brutes qui reste stable, à 40,5 %", assure Nicolas Bouzou, directeur du cabinet Asterès en charge de l’étude. Menée auprès des 320 adhérents d’Elipso, l’étude montre également que 6 entreprises sur 10 jugent leur trésorerie positive, et que 66 % des industriels interrogés disent n’avoir aucun problème de financement. "Mais le plus significatif, c’est que 56 % des industriels de l’emballage plastique et souple disent avoir augmenté leurs investissements de plus de 15 % sur les douze derniers mois, lance le Président d’Elipso Dominique-Paul Vallée. Le taux d’investissement moyen bondit en 2013, passant de 3,2 à 5,1 %". Un chiffre qui fait office d’exception, selon Nicolas Bouzou, par rapport à l’ensemble des autres secteurs industriels.

Le marché français pourtant en baisse

Ces résultats peuvent surprendre, dans un contexte plutôt défavorable pour le secteur de l’emballage. "Nous-même avons été surpris des premiers résultats de l’étude, et donc nous avons rappelé beaucoup de répondants pour nous faire confirmer que cette tendance était bien une réalité", avoue la déléguée générale d’Elipso Françoise Gerardi.

En effet, ces investissements ont été réalisés bien que la baisse d’activité enregistrée en 2012 se soit poursuivie début 2013, avec un chiffre d’affaires global en recul de 2,5 % sur le premier semestre 2013 par rapport au premier semestre 2012 (-3,5 % en volumes). Ce recul est dû principalement à la baisse de la demande sur les marchés intérieurs et extérieurs : le CA réalisé dans l’hexagone, qui représente 70 % de l’activité, a baissé de 3,1 %, et les ventes à l’export sont elles aussi en baisse de 1,1 %. "Mais dans ces chiffres, on ne prend pas en compte les entreprises qui se localisent près de leurs clients grands groupes qui sont installés à l’étranger", nuance Dominique-Paul Vallée.

A cela s’ajoutent les traditionnelles inquiétudes quant au prix et à la disponibilité des matières premières. "Seul le prix du PET a baissé en 2013, en raison de nombreuses capacités chez les fabricants chinois, constate Olivier Charmet, vice-Président d’Elipso. Le prix des PS et PSE a augmenté de 16 % sur les neuf premiers mois de 2013, car les producteurs se sont concentrés et le benzène se raréfie. Quant aux PP, PVC, PEBD, PEHD, leurs prix se sont stabilisés après de fortes hausses en 2012, et de nouvelles augmentations sont à prévoir pour les prochaines années".

Innovation et environnement

Dans quels domaines les industriels de l’emballage ont-ils lancés ces investissements massifs ? Avant tout dans l’innovation et la préservation de l’environnement. "Côté innovation, il faut dire qu’on a vu sortir ces derniers mois des machines et des moules qui constituent de véritables ruptures technologiques, avec parfois des productivités multipliées par deux", se réjouit Dominique-Paul Vallée. Parmi les autres axes d’innovation, les industriels investissent en R&D afin de proposer des emballages plus légers, plus protecteurs (avec la généralisation des produits bio sans conservateurs), avec des systèmes de dosage plus évolués.

Pour ce qui est des technologies liées à l’environnement, deux tendances se dégagent. "Il y a ceux qui investissent en réaction aux réglementations récentes, mais pour nombre d’industriels c’est un moyen d’anticiper sur les futures normes", salue Francis Pascal, vice-Président d’Elipso en charge des questions liées à l’environnement.

Tous ces investissements constituent pour Elipso un signal très positif, dans l’attente d’une éventuelle reprise du marché de l’emballage en 2014. "60 % des entreprises interrogées parient sur une hausse des volumes en 2014", a mesuré Nicolas Bouzou.

La filière française de l’emballage plastique et souple regroupe 320 entreprises, qui ont réalisé un chiffre d’affaires global de 7,5 milliards d’euros en 2012 et emploient 38 000 personnes.

Frédéric Parisot

0 Commentaire

Vague d’investissements massifs chez les fabricants d’emballages

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Plasturgie

Système de séchage

KOCH-TECHNIK

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS