L'Usine Santé

Seconde collaboration aux Etats-Unis pour Sanofi pour développer un vaccin contre le coronavirus

, , , ,

Publié le , mis à jour le 27/03/2020 À 11H13

Le groupe pharmaceutique français Sanofi et l'américain Translate Bio vont coopérer pour le développement d’un nouveau candidat-vaccin contre le coronavirus apparu fin décembre en Chine.

[Covid-19] Sanofi noue une seconde collaboration aux Etats-Unis pour développer un vaccin
Sanofi s'allie à Translate Bio, qui développe des médicaments pour traiter les maladies causées par un dysfonctionnement protéique ou génétique.
© CHARLES PLATIAU

La course au vaccin se poursuit pour lutter contre Covid-19. Le groupe pharmaceutique français Sanofi et la biotech américaine Translate Bio vont coopérer pour le développement d’un nouveau candidat-vaccin contre le coronavirus apparu fin décembre en Chine, qui a contaminé près de 500 000 personnes et fait plus de 22 000 morts à travers le monde.

Les deux entreprises étudieront conjointement plusieurs candidats en vue de l’entrée en phase clinique d’un vaccin sûr et efficace contre le coronavirus SARS-CoV-2, précisent-elles dans un communiqué diffusé vendredi 27 mars.

"Nous sommes déterminés à explorer différents moyens pour faire face à la crise de santé publique causée par la pandémie de COVID-19, que ce soit en expérimentant des traitements ou en développant deux vaccins faisant appel à des technologies différentes. Plus nous étudierons d’approches, meilleures seront nos chances de réaliser cet objectif", a déclaré David Loew, Responsable Monde, Vaccins de Sanofi dans le communiqué du 27 mars. Son partenaire, Translate Bio, développe des médicaments pour traiter les maladies causées par un dysfonctionnement protéique ou génétique.

Sanofi déjà engagé dans d'autres collaborations

Il s’agit de la seconde collaboration que noue Sanofi : l'industriel français avait annoncé le 18 février s'associer avec le ministère de la Santé américain pour la production d'un vaccin contre le coronavirus Covid-19.

Sanofi et son partenaire américain Regeneron vont également tester leur médicament Kevzara dans le traitement du Covid-19. Indiqué dans la polyarthrite rhumatoïde, ce produit pourrait réduire la réaction inflammatoire pulmonaire chez les patients atteints du Covid-19.

Oliver Véran, ministre des Solidarités et de la Santé a par ailleurs donné le 23 mars son feu vert à l’utilisation de l’hydroxychloroquine à l’hôpital, pour des patients souffrant de formes graves de Covid-19. Ce traitement produit par Sanofi, qui a proposé d'en fournir gratuitement pour traiter l'équivalent de 300 000 patients, sera aussi inclus dans l'essai clinique de l'Inserm pour tester des médicaments existants contre le Covid-19.

avec Reuters (Jean-Michel Bélot et Henri-Pierre André)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte