Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

UV Germi assainit l’air intérieur

Laurent Rousselle , , , ,

Publié le

UV Germi assainit l’air intérieur
Les composés organiques volatils sont transformés en molécules inoffensives.
© cRéDIT PHOTO

Les particules fines des gaz d’échappement et autres émissions polluantes industrielles reviennent régulièrement dans l’actualité. Moins connue, la pollution microbienne n’en est pas moins dangereuse. Notre air est naturellement contaminé par des micropolluants, bactéries, virus, sans oublier les mauvaises odeurs. Cette réalité a amené l’entreprise corrézienne UV Germi à développer une solution de purificateur d’air couplant l’action de la photocatalyse et de la désinfection par ultraviolets (UV).

Destiné à l’industrie agroalimentaire, des bureaux, des milieux médicaux et hospi­taliers, l’appareil peut s’installer en application murale ou mobile sur roulettes. La solution consiste à aspirer l’air intérieur à travers un filtre micrométrique qui retient les poussières volatiles avant de le faire passer dans un substrat photocatalytique à base de dioxyde de titane.

Sous l’action de la lampe UV, l’oxyde de titane libère des radicaux libres qui réduisent des composés organiques volatils (COVs) en molécules simples et inoffensives : gaz carbonique et eau. Les COVs sont des molécules, pour la plupart cancérigènes, émises par certains mobiliers et revêtements (colles, panneaux de particules…). Les rayons ultraviolets à la longueur d’onde de 253,7 nm (UVC) inactivent les micro-organismes pathogènes (bactéries, virus, moisissures) en quelques secondes en provoquant des réactions photochimiques sur leur ADN. Une liaison anormale se crée sur la chaîne ADN de la bactérie, qui engendre la décomposition immédiate des micro-organismes.

Le R75 est composé d’un corps et d’un réflecteur en inox alimentaire qui assurent une répartition homogène du rayonnement UV. Il intègre une lampe basse pression possédant une durée de vie de 9 000 heures. Un volume de 100?m3 peut être traité en deux heures. Les cycles de désinfection (en option) sont programmés lors de l’installation et peuvent varier de quelques minutes à plusieurs heures selon la nature de l’environnement à traiter, l’abattement bactériologique désiré, les bactéries et virus présents dans l’air. Le module peut être asservi à un contacteur de sécurité permettant son arrêt à tout moment.

L’entreprise indique qu’elle peut mettre en œuvre une trentaine de ces lampes selon les besoins. Une nouvelle génération devrait bientôt se retrouver à bord des avions, UV Germi étant partie prenante du projet Airclean. Lancé sous la houlette de Liebherr-Aerospace Toulouse et d’une dizaine de partenaires industriels et universitaires, Airclean poursuit l’objectif de traiter l’air en cabine pour assurer le confort et la santé du personnel naviguant et des passagers.

Créé en 2010, UV Germi emploie 30 ­salariés. Il dispose d’une usine de 2 000 m2 à Saint-Viance (Corrèze) et a réalisé un chiffre d’affaires de 4,5?millions d’euros en 2016, dont 20 % à l’export.

Principaux concurrents

  • Airlyse (France)
  • BioTray (France)
  • RER Anemo (France)

 

Caractéristiques

  • Poids 13 kg
  • Branchement Prise de courant 230 V
  • Taille 1,20 m
  • Durée de vie de la lampe 9 000 heures
  • Appareil autonome
  • Superficie traitée 20 à 200 m2 (50 à 500 m3)

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle