Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

UTC redonne de l’énergie à la CIAT dans l'Ain

, ,

Publié le , mis à jour le 02/11/2016 À 14H35

L’américain UTC investit 33 millions d’euros dans l’usine de CIAT à Culoz (Ain) et 8 millions dans un campus de recherche-développement commun entre CIAT et Carrier.

UTC redonne de l’énergie à la CIAT dans l'Ain © Ciat

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Près de deux ans après le rachat de la Compagnie industrielle d’applications thermiques (CIAT) par le conglomérat américain United Technologies Corporation (UTC), Didier Da Costa, patron de HVAC (Heating Ventilation and Air Conditioning) Europe, qui dirige l’entreprise de l’Ain, estime être à "mi-chemin de la transformation" de la société.

Le groupe américain aura investi 33 millions sur le site de Culoz (Ain) entre janvier 2015 et décembre 2016 pour mettre à niveau cette usine, la reconfigurer dans un bâtiment plus compact et moderniser l’outil industriel. Des lignes de production plus flexibles ont été aménagées. Certaines activités jusqu’à présent sous-traitées ont été intégrées : une chaine de peinture a été installée. La tôlerie a été modernisée. Désormais, 830 personnes travaillent à Culoz.

Un campus de recherche commun pour CIAT et Carrier

Du fait du rapprochement avec Carrier, également propriété d’UTC et implanté à Montluel (Ain), chaque site a vu sa spécialité affirmée. Culoz est dédié au traitement et à la qualité de l’air (centrales de traitement de l’air, échangeurs thermiques), Montluel à la production d’eau chaude et d’eau froide (groupe d’eau glacée, pompes à chaleur). L’usine de Culoz a ainsi récupéré la fabrication de composants critiques pour les échangeurs à eau, notamment la fabrication de tous les tubes en cuivre. "Le nombre d’heures de production a été maintenu sur chaque site", précise Didier Da Costa.

Ce rapprochement se traduit par la création d’un campus de recherche et développement commun aux deux entreprises. 8 millions d’euros ont été investis dans ce centre qui emploie 232 personnes. Montluel a été doté d’un laboratoire pour les nouveaux fluides frigorigènes. Les travaux de R&D se concentrent sur la qualité de l’air et l’efficacité énergétique, sur la récupération et la valorisation des énergies, par exemple en utilisant mieux l’eau chaude des data centers avec des pompes à chaleur. "Le Crédit impôt recherche a permis de développer la R&D", note Didier Da Costa. Le campus de l’Ain est l’un des trois principaux centres de recherche-développement d’UTC avec ceux de Syracuse (Etats-Unis) et Shanghai (Chine).

A l’avenir, les investissements seront consacrés au renouvellement de la gamme de produits, et au déploiement commercial de la marque CIAT principalement développée en France et en Espagne. En 2014, les exportations de CIAT représentaient 54 % de son chiffre d’affaires, essentiellement en Espagne, mais peu en Allemagne, en Angleterre ou dans d’autres pays européens où Carrier est déjà présent. "On tient à conserver la culture de chaque entreprise", souligne Didier Da Costa qui entend jouer un rôle sur un marché en pleine concentration, marquée par la convergence des métiers du chauffage et de l’air conditionné.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle