USINES EN PROJETISOLATIONSIFO: 7000 tonnes de laine de verre en 1995

Partager

USINES EN PROJET

ISOLATION

SIFO: 7000 tonnes de laine de verre en 1995



La Société industrielle des fibres de l'Ouest (Sifo) va construire une usine de fabrication de laine de verre à Saint-Mars-la-Jaille, petite commune de Loire-Atlantique. Le chantier démarrera en juin pour une mise en production en février 1995. L'usine aura une capacité de production de 7000tonnes, destinée au marché régional du bâtiment. A l'origine de ce projet: Olivier Garban, ancien directeur export d'Isover (Saint-Gobain), associé dans l'opération à Western Fiberglass. Majoritaire au capital de la Sifo, ce groupe américain apporte sa technologie. Celle-ci permet de produire de petites quantités à des prix compétitifs. "Nous allons créer 70 emplois la première année et espérons en créer une centaine à terme", explique Olivier Garban. Le montant de l'opération sera de 80millions de francs, dont 67 millions pour l'investissement lui-même et 13 millions pour le besoin en fonds de roulement initial. Western Fiberglass, la société de capital-risque irlandaise Technologies investment limited (TIL) et lui-même apportent 20 millions de francs de fonds propres. Le Crédit industriel de l'Ouest, le Crédit mutuel et le Crédit national financent l'équipement, mais aucune Sicomi n'a voulu financer en crédit-bail le bâtiment de 6500 mètres carrés, d'un coût de 10,5 millions de francs, craignant un réemploi difficile en cas d'échec, parce que l'implantation est prévue en zone rurale.

Une vitrine pour réexporter la technologie

C'est finalement la Caisse d'épargne, le Crédit lyonnais et l'Institut de participation de l'Ouest qui ont débloqué un financement classique, sans crédit-bail, tandis qu'EdF prête 3millions de francs à des conditions préférentielles. "Notre production sera écoulée à 80% par les grands réseaux de distribution de produits pour le bâtiment, et le solde sur les marchés du conditionnement d'air, de l'électroménager et de la thermique industrielle", explique le P-DG de la Sifo. Il souligne qu'il s'agit d'un produit volumineux à faible valeur ajoutée et qu'il croit donc plus aux petites unités travaillant sur des marchés régionaux, avec de moindres coûts de transport. D'autre part, l'usine sera aussi une vitrine pour la réexportation de la technologie. Quatre projets d'usines seraient en cours de négociation: deux en Russie et deux en Extrême-Orient. "Notre procédé de taille optimisée permet de monter de petites unités produisant au coût des grandes, pouvant croître au fil des besoins", explique le promoteur du projet.





LES RAISONS DE L'IMPLANTATION

Aides: Prime d'aménagement du territoire: 3,5millions de francs;

Aide régionale à la création d'entreprise: 600000 francs;

Subvention d'EdF: 700000francs;

Prêts bonifiés d'EdF: 3millions de francs;

Subvention d'Usinor Sacilor: 2millions de francs (100000 francs par embauche de salariés de Sollac-Basse-Indre, à Nantes);

Taxe professionnelle: exonération à 100% pendant cinq ans.

Infrastructures: à 15 kilomètres de l'autoroute Nantes-Paris.

Industrie locale

Mécanique : Manitou (chariots élévateurs); SAH Leduc (vérins hydrauliques).

Agro-alimentaire: La Cana (coopérative, viande et lait); Aubret (salaisons)

USINE NOUVELLE - N°2446 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS