USA: La Maison blanche évoque un possible compromis sur la poste

A BORD D'AIR FORCE ONE (Reuters) - Le secrétaire général de la Maison blanche, Mark Meadows, a déclaré lundi que l'administration Trump était disposée à soutenir une augmentation des crédits alloués au US Postal Service, la poste fédérale, à condition qu'elle s'accompagne d'un accord sur un nouveau plan de soutien à l'économie.
Partager
USA: La Maison blanche évoque un possible compromis sur la poste
Le secrétaire général de la Maison blanche, Mark Meadows (photo), a déclaré lundi que l'administration Trump était disposée à soutenir une augmentation des crédits alloués au US Postal Service, la poste fédérale, à condition qu'elle s'accompagne d'un accord sur un nouveau plan de soutien à l'économie. /Photo prise le 17 août 2020/REUTERS/Tom Brenner

Parlant à des journalistes à bord d'Air Force One, l'avion officiel du président des Etats-Unis, Mark Meadows a toutefois ajouté qu'il n'avait parlé ni à la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, ni au chef de file des sénateurs démocrates, Chuck Schumer, à propos des mesures de relance depuis plus d'une semaine.

"Nous progressons au moins en théorie mais il n'y a aucune véritable discussion entre les quatre négociateurs", a-t-il dit.

Le financement de l'US Postal Service (USPS), lourdement déficitaire, fait l'objet de vifs débats aux Etats-Unis depuis plusieurs semaines, le camp démocrate reprochant à Donald Trump de vouloir freiner le vote par correspondance en vue de l'élection présidentielle du 3 novembre, ce que dément le locataire de la Maison blanche.

Une séance de la Chambre est convoquée samedi pour étudier un projet de loi interdisant toute modification du niveau de service de l'USPS et Louis DeJoy, le nouveau "Postmaster General" (le président de la poste), doit être entendu par une commission du Congrès le 24 août.

Pour Mark Meadows, le président est prêt à assurer des financements à l'USPS parallèlement à des aides ciblées aux petites et moyennes entreprises et aux salariés si un accord sur un plan de soutien plus large reste hors de portée.

"Le président est très clair sur le fait qu'il est disposé à apporter de l'argent à la poste tant que cela fait partie de mesures limitées si nous ne pouvons pas arriver à un accord plus large", a-t-il dit.

(Alex Alper et Katanga Johnson, version française Marc Angrand)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS