USA: L'e-commerce de Casino conclut un accord à l'amiable sur son IPO

NEW YORK (Reuters) - Cnova, la branche e-commerce de Casino, a accepté de verser 28,5 millions de dollars (23,85 millions d'euros) pour mettre fin à une affaire devant la justice américaine dans laquelle elle est accusée d'avoir trompé les investisseurs lors de son introduction en Bourse fin 2014.
Partager
USA: L'e-commerce de Casino conclut un accord à l'amiable sur son IPO
Cnova, la branche e-commerce de Casino, a accepté de verser 28,5 millions de dollars (23,85 millions d'euros) pour mettre fin à une affaire devant la justice américaine dans laquelle elle est accusée d'avoir trompé les investisseurs lors de son introduction en Bourse fin 2014. /Photo prise le 20 juillet 2017/REUTERS/Stéphane Mahé

L'accord préliminaire à l'amiable a été déposé vendredi auprès de la cour de district de Manhattan et doit encore obtenir l'approbation d'un juge.

Il règlerait ce litige, dans lequel Cnova est accusé d'avoir fait monter le prix de son action en surévaluant son chiffre d'affaires et son bénéfice, en ne passant pas de provisions sur ses marchandises rendues et endommagées et en dissimulant des conduites inappropriées de certains employés et des irrégularités comptables dans sa filiale brésilienne.

Cnova a démenti tout acte répréhensibles et toute responsabilité mais a accepté de conclure un accord à l'amiable pour éviter les risques et les coûts attachés à un tel litige.

Cnova est entrée en Bourse en novembre 2014 au prix de sept dollars par action mais son cours avait perdu environ les deux tiers de sa valeur lorsque la plainte à été déposée.

La société basée aux Pays-Bas a annoncé en décembre 2015 l'ouverture d'une enquête sur une éventuelle mauvaise gestion des stocks au Brésil et a annoncé deux mois plus tard aux investisseurs qu'elle avait des doutes sur ses comptes publiés.

Cnova, qui était cotée sur le Nasdaq aux Etats-Unis, est sortie de la cote en mars après que Casino a lancé une offre sur les titres en circulation, selon des documents judiciaires.

(Jonathan Stempel, Juliette Rouillon pour le service français)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS