Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

UPSA passe de l’américain BMS au japonais Taisho Pharmaceutical

Coralie Lemke , ,

Publié le

Upsa, la division de médicaments sans ordonnance française de Bristol-Myers Squibb, va être rachetée par le japonais Taisho Pharmaceutical. Une opération chiffrée à 1,4 milliard d’euros.  

UPSA passe de l’américain BMS au japonais Taisho Pharmaceutical
UPSA passe sous le giron du japonais Taisho Pharmaceuticals.
© pascal guittet ; dcns

Upsa change de propriétaire. La branche de médicaments sans ordonnance de Bristol-Myers Squibb va passer passer sous le giron du japonais Taisho Pharmaceutical pour 1,4 milliard d’euros. Si l’accord final reste à déterminer, l’opération devrait être finalisée au cours du premier semestre 2019. Le fabricant des médicaments OTC [NDLR : en vente libre] Dafalgan, Donormil, Efferalgan, Fervex a réalisé un chiffre d’affaires de 425 millions d’euros de chiffres d’affaires l’année passée. Plusieurs autres concurrents ont été écartés, comme l’allemand Stada ou le fond CVC.

1 500 personnes emplois concernés 

Véritable poumon économique du sud-ouest, Upsa est le premier employeur privé du Lot-et-Garonne avec 1 300 salariés à Agen, qui produisent chaque année 330 millions de boîtes d'aspirine. Les salariés de l’entreprise avaient fait plusieurs fois fait part de leurs craintes concernant un rachat ces derniers mois. En tout, UPSA emploie 1 500 personnes en France, qui devront être fixées sur leur sort. 

"Upsa est une entreprise solide et dynamique qui doit bénéficier des meilleures perspectives pour ses collaborateurs et pour son développement futur", explique Giovanni Caforio, PDG de Bristol-Myers Squibb dans un communiqué. "Taisho est un groupe expérimenté et fiable dont l'intérêt stratégique est de soutenir et de développer avec succès l'entreprise.

Avec cette opération, le laboratoire japonais pose un pied en Europe. Avec un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros en 2017, Taisho Pharmaceutical s'est fait une place sur le marché des médicaments sans ordonnance et s'est spécialisé dans les compléments alimentaires ou la chute de cheveux.

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle