UPM Stracel n’est pas en grève, mais à l'arrêt

L'usine ne peut pas produire de papier magazine faute d'effectif suffisant.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

UPM Stracel n’est pas en grève, mais à l'arrêt
Site UPM-Stracel de Strasbourg

La grève lancée contre le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) a cessé il y a une semaine sur le site UPM Stracel de Strasbourg (Bas-Rhin), mais les installations sont en fait toujours à l'arrêt. "On se doit d'avoir un effectif minimum sur le site, surtout à des postes clé, et malheureusement on ne l'a pas pour le moment, confie Yves Bernauer, délégué syndical FO. On a un fort taux d'absentéisme car les gens sont psychologiquement et physiquement atteints."

Selon le syndicaliste, la direction du site appartenant au groupe finlandais UPM-Kymmene essaie actuellement de trouver des solutions pour permettre la reprise de l'activité.

La papeterie va fermer et les 250 salariés attendaient depuis la semaine dernière des réponses de la direction quant à leurs revendications. Pour le moment, ils sont toujours dans l'attente. "On n'a pas de réponse, affirme Yves Bernauer. La direction n'a fait aucune proposition concrète, surtout sur les gros points qui risquent d'être bloquants à la fin", comme les congés de reclassement, les indemnités de licenciement et le sort des salariés de plus de 50 ans.

Les salariés, réunis en assemblée générale hier, ont du coup décidé d'engager "de nouvelles actions", sans doute à compter de la semaine prochaine, pour tenter de faire entendre leur point de vue.

130 futurs ex-salariés d'UPM Stracel pourraient à l'avenir être réembauchés sur le site dans le cadre du projet de reprise d'une partie des actifs par le duo VPK Packaging Group-Klingele Papierwerke.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS