Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Universal Robots aime les gens

, ,

Publié le

Universal Robots aime les gens
Ce cobot sécurise l’environnement des opérateurs.
© d. r.

Amélioration de la productivité, réduction de la pénibilité et des tâches répétitives, renforcement de la sécurité et de la fiabilité dans les process : les raisons pour développer la robotisation ne manquent pas. Soudage, peinture, assemblage, manipulation… des ateliers entiers fonctionnent de façon autonome. Mais bon nombre de travaux ne nécessitent pas le recours à des machines sophistiquées, complexes à mettre en œuvre et onéreuses. Ces applications ont surtout besoin de complémentarité et de coopération entre l’homme et la machine. Une nouvelle génération d’équipements, les robots collaboratifs ou « cobots », commence à investir les usines. Le danois Universal Robots propose deux machines de ce type. Ces bras robotiques se caractérisent par leur facilité d’utilisation, leur simplicité de programmation et leur faculté à changer rapidement de poste, tout en sécurisant le travail auprès des opérateurs.

Des bras robotisés six axes

Les UR5 et UR10 sont des bras à six axes disposant respectivement d’une charge utile de 5 et 10 kg. Ces dernières versions sont dotées de huit nouvelles fonctionnalités, tournées vers la sécurité. Quand un collaborateur entre dans l’espace de travail du robot, celui-ci ralentit son travail puis reprend en vitesse normale lorsque l’opérateur quitte le poste. Le contrôle de force intégré limite leur dynamique au moindre contact avec une personne. Suivant leur utilisation, ils fonctionnent en mode normal ou en mode sécurisé. Pour passer d’un mode à l’autre, les huit fonctions de sécurité – les positions et vitesses des axes, celles du TCP (Tool center point), l’orientation, la vitesse et la force, ainsi que la dynamique et la puissance du robot – sont contrôlées par un nouveau système breveté. Les réglages ne peuvent être modifiés que dans une zone protégée par un mot de passe.

L’autre grande nouveauté de ces bras robotisés réside dans l’intégration de codeurs absolus. Ces capteurs angulaires permettent au robot de reconnaître sa position exacte dès sa mise sous tension. Il peut ainsi démarrer plus rapidement. Ils évitent aussi les réinitialisations fréquentes du bras, puisque sa position dans l’espace est connue en permanence. De nouvelles fonctions sont logées à l’intérieur du bras, ainsi que dans le dispositif de commande. Seize entrées/sorties numériques additionnelles ont été intégrées, doublant ainsi leur nombre. Elles peuvent être configurées soit avec des signaux numériques, soit avec des signaux de sécurité. Située à Odense, sur l’île de Fionie, la PME compte 110 salariés et affiche un chiffre d’affaires de plus de 17millions d’euros.

Principaux concurrents


ABB (Suède-Suisse)

Comau (Italie)

Fanuc (Japon)

Kuka (Allemagne)

Motoman (Japon)

Rethink Robotics (États-Unis)

Stäubli (Suisse)

Caractéristiques


Poids de préhension maximum : 5 ou 10 kg

Portée : 850 mm ou 1 300 mm

Poids des robots : 18 ou 28,9 kg

Plage d’articulation : +/– 360°

Vitesse de rotation : 180°/s

Outil : environ 1 m/s

Répétabilité : +/– 0,1 mm

Protection : IP54

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle