Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

United Technologies élargit sa palette de services

Publié le

Le conglomérat américain met la main sur Chubb, spécialiste de la sécurité électronique. Son but ? Développer ses activités tertiaires.





C'est fait. Après deux mois de rumeurs et de discussions, United Technologies (UTC) vient d'obtenir l'accord des dirigeants de Chubb pour acquérir le groupe britannique spécialisé dans la sécurité. Des prétendants au rachat de Chubb, UTC aura sans doute été le plus décidé. Le 20 avril, la presse anglo-saxonne faisait déjà état de ses intentions, propulsant le titre Chubb vers les sommets. Mais au-delà de cette OPA, il faut voir dans cette opération, l'amorce de la consolidation d'un secteur très morcelé.



Le groupe américain devra débourser pas loin d'1 milliard de dollars (890 millions d'euros) aux termes de l'offre. Il en a les moyens, avec 2,2 milliards de dollars de résultat net réalisés en 2002, qui font suite à de nombreuses années de vaches grasses. L'opération est également une bonne affaire pour les actionnaires de Chubb. Ils vendent au moment où le groupe a redressé la barre et où le cours est au plus haut. Le chiffre d'affaires 2002 est en croissance de 6 %, à 2,14 milliards d'euros, et le résultat net est de nouveau dans le vert, à 12,9 millions d'euros, contre une perte de 28,1 millions d'euros en 2001.







Un groupe peu connu, mais aux marques célèbres



Très peu connu du grand public, le géant américain UTC dispose pourtant de marques célèbres, dans le tertiaire, avec les ascenseurs Otis et les climatiseurs Carrier, mais aussi dans l'aérospatial, son second domaine d'activités, avec Pratt & Whitney ou encore Sikorsky. Le conglomérat pèse 28,2 milliards de dollars et réalise 57 % de ses revenus dans les services. Et c'est justement cette activité que le groupe dirigé par George David entend renforcer. « UTC a déjà un très grand nombre de clients dans ce secteur, estime-t-il. L'acquisition de Chubb va nous permettre de leur proposer d'autres prestations de services. » La transaction effectuée, la part du tertiaire dans le chiffre d'affaires d'UTC devrait ainsi passer à 61 %.







Dans un marché éclaté, la concentration est lancée



Pour l'avenir, George David entend faire jouer à plein les synergies. Elles sont d'abord technologiques. Chubb réalise un peu plus de 50 % de ses ventes (environ 1 milliard d'euros) dans les systèmes de sécurité électronique (contrôle d'accès, vidéo-surveillance, etc.) à destination des entreprises. La complémentarité est toute trouvée avec les installations de gestion technique du bâtiment (alarmes, énergie, etc.) conçues par Otis, Carrier ou UTC Power. A la sécurité électronique à proprement parler, il faut ajouter le deuxième point fort de Chubb, la sécurité incendie, pour laquelle le groupe est bien connu en France à travers sa marque Sicli. L'objectif est de proposer une offre complète sous une même casquette. Une approche qui a déjà montré sa pertinence, avec les acquisitions réussies de Pittway par Honeywell et d'Interlogix par GE en 2001.



Les synergies sont également géographiques. Chubb est particulièrement bien développé dans la région Asie-Pacifique, au Royaume-Uni-Irlande et en Afrique du Sud. En revanche, le britannique pourrait bénéficier de l'aide d'UTC sur le continent nord-américain où il est sous-représenté. Ainsi adossé à un grand groupe, Chubb est de taille à s'opposer aux géants du métier, et notamment à la division Fire & Security de Tyco, leader aux Etats-Unis. Le marché, complètement atomisé, est toutefois en pleine évolution. Les 10 premières sociétés ne réalisent qu'à peine un tiers des 35,6 milliards de dollars du secteur. La course aux acquisitions est déjà lancée pour des groupes américains, comme Honeywell ou General Electric. A terme, elle devrait encore faire évoluer les rapports de force sur ce marché.






 




 





Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle