Unilever applique en Europe les méthodes commerciales des pays asiatiques

A l'heure de la crise de l'euro, le géant de l'agroalimentaire tente d'enrayer la baisse de ses ventes en Europe en réduisant les conditionnements pour casser ses prix.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Unilever applique en Europe les méthodes commerciales des pays asiatiques

Jan Zijderveld, le responsable Europe du groupe agroalimentaire Unilever, a détaillé le plan de bataille du premier fabricant de thés et de glaces au monde pour continuer d'engranger des bénéfices sur le Vieux continent en pleine crise de l'euro.

Dans un entretien au journal allemand Financial Times Deutschland, il explique que malgré la baisse de pouvoir d'achat des Européens de l'ouest, Unilever a dans l'idée de tirer son épingle du jeu en courtisant les consommateurs à faibles revenus. La recette ? Réduire les conditionnements pour proposer des produits meilleur marché.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Si un Espagnol ne consacre plus, en moyenne, que 17 euros à son panier de courses, je ne peux pas lui vendre un paquet de lessive qui représente la moitié de son budget", analyse Jan Zijderveld.

Et de commencer à appliquer les méthodes commerciales développées pour les marchés des pays asiatiques : "En Indonésie, nous vendons des bouteilles individuelles de shampoing pour 2 à 3 centimes pièce, et même sur ces produits nous continuons de gagner de l'argent", assure-t-il.

Une stratégie qui commence à payer, avec 12,3 milliards d'euros de ventes (un quart des ventes du groupe) en Europe de l'ouest en 2011, rapporte le journal. "Je suis fier d'avoir réussi le pari d'augmenter la croissance, même de 1 %. En Europe, les marchés sont un peu comme les Jeux olympiques des biens de consommation du secteur. Les épreuves surmontées par un groupe ici peuvent l'être partout ailleurs !", commente le responsable Europe du n°3 mondial de l'agroalimentaire.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS