Unilever annonce une progression de ses ventes, réfléchit à Lipton

BANGALORE (Reuters) - La multinationale Unilever a fait état jeudi d'une progression de ses ventes trimestrielles un peu meilleure qu'attendue, ajoutant qu'elle était engagée dans un réexamen de ses actifs dans le thé où elle possède notamment la marque Lipton.
Partager
Unilever annonce une progression de ses ventes, réfléchit à Lipton
La multinationale Unilever a fait état jeudi d'une progression de ses ventes trimestrielles un peu meilleure qu'attendue, ajoutant qu'elle était engagée dans un réexamen de ses actifs dans le thé où elle possède notamment la marque Lipton. /Photo d'archives/REUTERS/Piroschka van de Wouw

"Nous continuons d'évaluer notre portefeuille et avons initié un réexamen stratégique de nos activités mondiales dans le secteur du thé", indique le géant anglo-néerlandais des biens de grande consommation dans un communiqué.

Lors d'une conférence téléphonique, le directeur financier du groupe a souligné que les ventes de thé noir traditionnel ralentissaient depuis des années sur les marchés des pays développés. Sur ce secteur d'activité où elle dégage un chiffre d'affaires annuel de 3 milliards d'euros, a-t-il ajouté, Unilever étudiera toutes les options.

Sur le quatrième trimestre 2019, Unilever annonce une croissance organique de ses ventes (hors effets de change notamment) en progression de 1,5% à 12,6 milliards d'euros, quand les analystes interrogés par la compagnie s'attendaient à une croissance de 1,4%.

Il s'agit cependant de la plus faible croissance trimestrielle enregistrée depuis 2009 par Unilever, qui a vécu une année difficile l'année dernière notamment en Inde et en Chine, deux de ses principaux marchés émergents.

La concurrence en Amérique du Nord et en Europe a également freiné sa progression.

Sur l'ensemble de l'exercice 2019, Unilever a vu son chiffre d'affaire progresser de 2%, avec une croissance organique de 2,9% de ses ventes.

"Même si nous nous attendons à une amélioration au premier semestre 2020 par rapport au quatrième trimestre 2019, la croissance organique de nos ventes sera sous les 3%", indique Alan Jope, directeur général d'Unilever en poste depuis janvier de l'année dernière.

Il ajoute qu'il est trop tôt encore pour mesurer l'impact de l'épidémie de coronavirus en Chine, qui représente 5% de ses ventes mondiales.

(Siddharth Cavale; version française Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS