Unifer Environnement investit et vise la certification Mase

Partager

Spécialisée au Havre (Seine-Maritime) dans la collecte, le recyclage et la valorisation de déchets industriels, Unifer Environnement vient de mettre en service une unité de traitement de ces déchets sur l'ancien site de construction navale des Ateliers et Chantiers du Havre. Installé sur 2 hectares, l'unité est équipée en moyens de productions innovants, plate-forme de transit, d'un bâtiment de tri de 2 700 m², d'une déchetterie d'apports volontaires destinée aux professionnels, d'un comptoir d'achat de métaux de récupération, de deux ponts bascule et d'une gestion informatique des apports garantissant une parfaite traçabilité.

Pour y déménager, la PME a investi 3 millions d'euros, mais cela doit lui permettre de répondre à une demande en hausse constante et de développer ses activités dans le cadre de sa certification en cours Manuel Assurance Sécurité Environnement (MASE). Mise en place par l'industrie pétrochimique de la Basse-Seine, cette certification, très prisée des industriels du secteur, va ouvrir les portes de ce marché très technique à la PME. Cette dernière a par ailleurs installé dans le cadre de sa politique de contribution au développement durable, des chauffe-eau solaire, un système de récupération d'eaux de pluie pour le lavage des véhicules et elle installera prochainement une éolienne pour s'alimenter en électricité.

Mais Unifer Environnement n'innove pas seulement dans ce domaine. Elle a créé avec son voisin Gardet & de Bezenac, implanté sur un terrain de deux hectares contigus pour démanteler des navires, un GIE. Objectif : partager les frais d'infrastructures, mutualiser les achats, de ponts bascules par exemple, la construction d'une station de nettoyage, financer ensemble le gardiennage, la clôture du site, et créer une synergie industrielle de l'offre pour créer un véritable pôle complet de recyclage industriel.

Côté emplois, Unifer Environnement dont l'effectif est de 22 salariés aujourd'hui va recruter 10 personnes dans un premier temps, mais sans doute plus à terme, avec un chiffre d'affaires 2 007 de 3,4 millions d'euros revu à la hausse pour 2008 à 5 millions d'euros.

De notre correspondant en Normandie, Patrick Bottois

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS