UniCredit tente d'évaluer l'intérêt pour FinecoBank

par Pamela Barbaglia
Partager
UniCredit tente d'évaluer l'intérêt pour FinecoBank
UniCredit a engagé des discussions informelles avec plusieurs banques dans le but d'évaluer leur intérêt pour sa filiale de courtage en ligne FinecoBank dans l'espoir que celle-ci soit valorisée au moins 2,5 milliards d'euros, selon deux sources proches du dossier vendredi. /Photo prise le 10 mai 2016/REUTERS/Tony Gentile

LONDRES (Reuters) - UniCredit a engagé des discussions informelles avec plusieurs banques dans le but d'évaluer leur intérêt pour sa filiale de courtage en ligne FinecoBank dans l'espoir que celle-ci soit valorisée au moins 2,5 milliards d'euros, a-t-on appris de deux sources proches du dossier vendredi.

La première banque d'Italie possède 55,4% du capital de FinecoBank, cotée à la Bourse de Milan, et elle souhaite sonder d'éventuels acquéreurs dans le cadre de la revue générale de ses actifs, ont expliqué ces sources.

FinecoBank est valorisée près de 3,1 milliards d'euros mais certains analystes et banquiers jugent ce montant artificiel en expliquant que la filiale bénéficie d'un traitement comptable et réglementaire favorable des obligations émises par UniCredit qu'elle détient et qui, selon les analystes d'ICBPI, représentent 80% du total de ses avoirs.

Des discussions informelles ont lieu avec un petit nombre de banques italiennes et étrangères, ont dit des sources. L'une d'elles a cité les noms de Banca Generali, d'Intesa Sanpaolo et de BNP Paribas.

Mais les acquéreurs potentiels restent loin du montant espère par UniCredit, a noté cette source, évoquant des offres potentielles autour de deux milliards d'euros seulement.

Un porte-parole d'Intesa Sanpaolo a démenti tout intérêt pour FinecoBank. Des représentants d'UniCredit, Banca Generali et BNP Paribas ont refusé de commenter ces informations.

DOUTES SUR LA VALORISATION

Il n'est certain que le processus en cours aboutira à un accord, ont dit les sources, expliquant qu'UniCredit souhaitait avant tout optimiser la valorisation de ses actifs pour combler son manque de fonds propres, qui pourrait atteindre huit milliards d'euros.

Assicurazioni Generali, qui contrôle Banca Generali, a récemment pris part aux enchères organisées par UniCredit pour vendre sa filiale de gestion d'actifs Pioneer, mais son offre a été moins élevée qu'attendu.

Une cession de FinecoBank, dont la capitalisation boursière atteint trois milliards d'euros, permettrait à UniCredit d'augmenter son ratio de fonds et donc de réduire le besoin d'une augmentation de capital.

Le nouvel administrateur délégué du groupe, Jean-Pierre Mustier, doit présenter le 13 décembre un nouveau plan stratégique incluant des mesures de renforcement des fonds propres. Dans cette optique, il souhaite disposer d'éléments clairs sur le montant qu'il peut espérer tirer des cessions d'actifs avant de lancer un appel au marché.

Certains analystes estiment qu'une vente de FinecoBank pourrait être compliquée par le fait que la filiale tire la moitié environ de ses revenus des quelque neuf milliards d'euros d'obligations UniCredit qu'elle détient.

Le risque attaché à ces titres n'est pas comptabilisé pour l'instant car UniCredit contrôle FinecoBank mais une sortie de ce dernier du groupe pourrait avoir un impact important en termes comptables et réglementaires, expliquent ces analystes.

(avec Paolo Arosio et Gianluca Semeraro à Milan; Marc Angrand pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur Contrôle Commande F/H

ORANO - 09/12/2022 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

41 - BLOIS

ETUDES PRE-OPERATIONNELLES POUR LA CREATION DE LA ZAC DU PARC D'ACTIVITE AU NORD-EST DU COEUR DE L'AGGLOMERATION DE BLOIS.

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS