UniCredit a exprimé son intérêt pour une fusion avec Commerzbank

FRANCFORT (Reuters) - Le groupe bancaire italien UniCredit a récemment exprimé au gouvernement allemand son intérêt pour une fusion avec Commerzbank, dont l'Etat allemand est actionnaire, a-t-on appris de deux sources proches du dossier, selon lesquelles un éventuel accord ne serait conclu qu'à moyen terme.
Partager
UniCredit a exprimé son intérêt pour une fusion avec Commerzbank
Le groupe bancaire italien UniCredit a récemment exprimé au gouvernement allemand son intérêt pour une fusion avec Commerzbank, dont l'Etat allemand est actionnaire, a-t-on appris de deux sources proches du dossier, selon lesquelles un éventuel accord ne serait conclu qu'à moyen terme. /Photo prise le 29 juin 2017/REUTERS/Stefano Rellandini

La première banque italienne a manifesté son intérêt pour une opération qui prendrait sans doute la forme d'une fusion payée intégralement en actions, une fois bouclé son plan de redressement d'ici environ deux ans, ont dit ces deux personnes.

Le projet n'en est qu'à un stade préliminaire pour l'instant. Une personne proche du dossier a déclaré que d'autres groupes avaient eux aussi manifesté leur intérêt pour Commerzbank auprès du gouvernement d'Angela Merkel.

L'Etat allemand possède encore 15% du capital de la banque, au capital de laquelle il est entré lors de la crise financière.

Une porte-parole d'UniCredit a refusé de commenter ces informations, ajoutant que le groupe était concentré sur la mise en oeuvre de son plan stratégique. Commerzbank s'est refusé à tout commentaire.

"UniCredit a été en contact avec le ministère allemand des Finances", a dit l'une des sources, ajoutant que si le gouvernement était ouvert à l'idée d'un désengagement de l'Etat du capital de Commerzbank, la banque elle-même n'avait manifesté aucun intérêt.

Un porte-parole du ministère des Finances s'est refusé à tout commentaire sur le dossier.

"Nous avons toujours dit que le gouvernement ne voulait pas conserver éternellement sa participation et voulait aboutir à un bon résultat pour le contribuable", a-t-il déclaré.

A la Bourse de Francfort, l'action Commerzbank gagnait 1,37% à 10,73 euros, après un pic à 10,98, en réaction aux informations de Reuters. A Milan, UniCredit perdait 2,41% à 17,44 euros.

(John O'Donnell et Arno Schütze, avec les contributions de Silvia Aloisi et Gianluca Semeraro à Milan et de Pamela Barbaglia à Londres; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS