Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Une usine Manitou 4.0 en projet dans l’Anjou

, , ,

Publié le

Le constructeur de chariots élévateurs veut se doter d’une nouvelle usine à Candé (Maine-et-Loire) où son site dédié aux nacelles élévatrices est saturé.

Une usine Manitou 4.0 en projet dans l’Anjou
Manitou envisage la construction d'une d’usine 4.0 à Candé avec l’intégration de technologies numériques dans les process.
© Manitou

Basé à Ancenis (Loire-Atlantique), Manitou envisage une unité de 18 000 m² couverts (dont 10 000 m² pour l’assemblage) sur un foncier de 8 hectares à Candé (Maine-et-Loire), soit le double de son unité actuelle. La démarche du groupe s’inscrit dans un concept d’usine 4.0 avec l’intégration des technologies numériques dans les process. En fonctionnant en 2x8 comme aujourd'hui, l’outil de production pourrait augmenter sa capacité d’au moins 50 %, soit 36 nacelles par jour. Le groupe y emploie à ce jour 260 salariés dont une centaine d’intérimaires alors que l’effectif comptait moins de 170 personnes il y a trois ans. Manitou réfléchit à ce projet depuis plusieurs années mais précise qu’à ce stade, rien n’est encore acté.

Outre les différentes autorisations administratives classiques accompagnant l’ouverture d’un établissement classé ICPE (Installation classée pour la protection de l'environnement), le dossier doit en effet recevoir l’aval de l’architecte des Bâtiments de France : situé au sud de la commune, le terrain d’implantation se trouve dans le périmètre de protection d’un château inscrit depuis 2008 au titre des monuments historiques. La division MHA (Material Handling and Access) dont relèvent les nacelles, a enregistré en 2017 une croissance de 21,2 %, soit un chiffre d’affaires de 1,095 milliard d’euros, soit les deux tiers de ses revenus.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

23/01/2019 - 08h18 -

La question de la protection du château me semble bien dérisoire au regard de ce que cette nouvelle usine va apporter comme nouveau souffle à la commune de Candé en matière d'emplois. Connaissant bien la commune de Candé je ne pense pas que l'implantation de cette usine puisse nuire au château en terme d'environnement.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle