Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Une unité de tri et de valorisation de déchets industriels banals pour PSI à Lannemezan

, , ,

Publié le

Dans la foulée de l'extension de son site de Lannemezan (Hautes-Pyrénées), PSI (Pyrénées services industrie) s'apprête à investir 5 millions d'euros dans la construction d'une unité de tri et de valorisation de déchets industriels banals. Mise en service attendue pour septembre 2018.

Une unité de tri et de valorisation de déchets industriels banals pour PSI à Lannemezan
Vue d'ensemble de l'Enviropôle de PSI à Lannemezan
© PSI

Les entreprises citées

PSI (Pyrénées services industrie) muscle son Enviropôle de Lannemezan, dans les Hautes-Pyrénées. Une nouvelle unité de tri et de valorisation de déchets industriels banals va être mise en chantier d'ici quelques semaines. Un investissement de 5 millions d'euros, avec la création attendue d'une dizaine d'emplois supplémentaires. "Il s'agit en fait de la deuxième étape du programme d'extension engagé en 2016", précise Nicolas Tarrène, président de PSI.

Une unité de 3 800 m²

Spécialisée dans la gestion, le traitement et la valorisation des déchets, la société familiale s'est lancée dans un projet d'envergure avec la reprise en 2000 d'une décharge publique de déchets ménagers et industriels sur la commune de Lannemezan. Après une mise aux normes et une première transformation du site, porté de 4 à 8 hectares, un programme d'extension beaucoup plus important a été engagé en 2016. Dans un premier temps, 4 millions d'euros ont été investis pour porter cette fois-ci le site à 18 hectares et se doter des infrastructures nécessaires pour l'installation d'un centre de stockage de déchets non dangereux (ISDND) d'une capacité totale à terme de 1,2 million de tonnes, réparties dans 8 casiers. Les deux premiers casiers, pour chacun 200 000 tonnes, ont été mis en service en avril 2017.

Traitement des déchets de A à Z

Dans la foulée, PSI s'apprête maintenant à engager un investissement de 5 millions d'euros supplémentaires pour se doter d'une nouvelle unité de tri et de valorisation de déchets industriels banals (papiers, cartons, bois, plastiques, métaux, mais aussi matériaux divers issus de chantiers du BTP). La construction de 3 800 m² de locaux va être engagée début janvier 2018, pour une mise en service annoncée pour septembre 2018. Des accords de partenariats avec des acteurs de différentes filières de valorisation sont prévus. "Notre ambition est de maîtriser de bout en bout sur notre Enviropôle de Lannemezan toutes les activités liées à la collecte, le tri, la valorisation ou le stockage des déchets non dangereux", insiste Nicolas Tarrène.

Créée en 1988 par le père de l'actuel dirigeant, PSI emploie actuellement une cinquantaine de salariés, principalement sur ce site de Lannemezan. La société, qui développe aussi des activités d'études et conseils environnementaux, de dépollution de sites et sols, de nettoyage industriel, d'analyse et de traitement des effluents, avec des bureaux à Tarbes (Hautes-Pyrénées), Pau (Pyrénées-Atlantiques) et Toulouse (Haute-Garonne), a réalisé un chiffre d'affaires de 8,3 millions d'euros en 2016 et table sur plus de 10 millions d'euros pour 2019.

Marina Angel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle