Une transition énergétique peut en cacher une autre

Une première étape du débat français sur la transition énergétique vient de s’achever, le 23 mai. Aucun consensus ne semble émerger, chacun campant sur ses idées.

Partager
Une transition énergétique peut en cacher une autre

Attention ! La transition énergétique n’est pas toujours celle que l’on croit. De l’autre côté du Rhin, l’arrêt du nucléaire se traduit par le grand retour du charbon. Et quel charbon ! Pour répondre à ses besoins en électricité, l'Allemagne exploite le lignite (abondante dans le bassin rhénan). Cette énergie fossile est sans doute l’une des plus "sales" qui soient avec un bilan carbone de 1,1 kg de CO2 par mégawattheure (MWh). Là où la houille affiche 0,9 kg et le gaz seulement 0,4 kg. Si elle s’impose, c’est évidemment parce qu’elle est bon marché. Le coût du MWh charbon est deux fois moins élevé que celui du MWh gaz, notamment sous l’effet des importations massives de charbon américain, privé de débouchés localement à cause de la montée en puissance des gaz de schiste. Conséquence : l’Allemagne, qui avait réussi à baisser ses émissions de gaz à effet de serre de 25 % depuis 1990, a vu celles-ci remonter de 1,6 % en 2011. Drôle de bilan pour un pays qui se rêvait, après Fukushima, en fer de lance de la "green économie".

La transition des petit pas

À l’heure où la France achève la première phase de son débat sur la transition énergétique, elle ferait bien de méditer les leçons du cas allemand. Comprendre qu’une vision énergétique, aussi pure soit-elle (comme la sortie du nucléaire), peut avoir des effets induits qui vont finalement à l’encontre des objectifs poursuivis initialement. Se dire et se répéter que les seules énergies renouvelables ne suffiront jamais à couvrir tous nos besoins, en tout cas tant que nous n’aurons pas mis au point des technologies de stockage fiable, efficace et rentable. Cela veut dire qu’il faut accepter, du coup, d’avancer par étapes, de faire le deuil du grand soir énergétique et de troquer, petit à petit, nos énergies carbonées par des sources plus environnementalement correct (préférons le gaz au charbon !). Ce n’est que par cette politique des petits pas que nous pourrons vraiment faire évoluer notre mix énergétique.

Gare aux bonnes intentions

Tout cela doit se traduire très concrètement dans le débat actuel par l’abandon de posture idéologique et stérile. Chacun des partis, et notamment les organisations environnementales, doit adopter une attitude pragmatique, négocier des compromis avec les particuliers (qui ne sont pas prêts à se sevrer d’électricité brutalement) et surtout avec les industriels (qui ont absolument besoin d’une énergie bon marché pour maintenir leur production en France). Faute de quoi, la France pourrait s’engager dans une stratégie énergétique en trompe-l’œil où les mesures prises pour la mener à bien favoriseraient des sources fortement émettrices en CO2. Comment dit-on déjà ? L’enfer est pavé de bonnes intentions ? La transition énergétique pourrait l’être aussi.

Thibaut De Jaegher

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Nouveau

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - VALOPHIS HABITAT

Gestion des compteurs d'eau et services associés

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS