Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Une solution imminente pour les moteurs Pratt & Whitney de l'A320neo ?

, , , ,

Publié le , mis à jour le 13/02/2018 À 07H07

Pratt & Whitney pense pouvoir présenter cette semaine aux autorités européennes une solution au problème décelé sur son nouveau moteur, qui a contraint Airbus à suspendre la livraison de certains appareils de sa gamme A320neo, a déclaré lundi 12 février le motoriste américain, filiale de United Technologies.

Une solution imminente pour les moteurs Pratt & Whitney de l'A320neo ?
Pratt & Whitney pense pouvoir présenter cette semaine aux autorités européennes une solution au problème décelé sur son nouveau moteur, qui a contraint Airbus à suspendre la livraison de certains appareils de sa gamme A320neo, a déclaré lundi le motoriste américain, filiale de United Technologies. /Photo prise le 17 octobre 2017/REUTERS/Régis Duvignau
© REGIS DUVIGNAU

L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a publié vendredi 9 février une directive d'urgence imposant des restrictions à l'utilisation de plusieurs appareils de la famille A320neo récemment livrés. Pratt a précisé lundi 12 février que le problème affectait 43 moteurs sur 32 avions A320neo. Il a dit qu'il en examinait 55 autres livrés à Airbus.

Ces problèmes ont été détectés en janvier et début février et proviennent d'un changement technique effectué l'été dernier dans le compresseur à haute pression près de l'arrière du moteur. Airbus a signalé le problème aux compagnies aériennes et aux sociétés de leasing concernées et leur a dit qu'il n'était pas encore en mesure de déterminer combien de temps il faudrait pour régler la question, a dit une source à Reuters.

Risques minimum pour les investisseurs

Dans son communiqué publié lundi, Pratt dit qu'il examinera les conséquences potentielles de ce problème sur sa production cette année quand les autorités européennes auront réagi à sa proposition de solution. L'action Airbus a perdu 1,22% lundi en Bourse de Paris alors que le titre United Technologies était en hausse de près de 2% vers 17h30 GMT à Wall Street après avoir chuté de 3% la semaine dernière lorsqu'a été révélée l'existence de ce problème.

Tout en reconnaissant les problèmes de Pratt, certains analystes en minimisent les risques pour les investisseurs et plusieurs ont récemment relevé leur objectif de cours sur le titre United Technologies. "Il semble raisonnable de conclure que seuls 30 à 40 moteurs ou 15 à 20 appareils sont affectés pour l'instant, ce qui est un petit nombre", écrit Carter Copeland, analyste chez Melius Research, dans une note publiée lundi.

Reuters

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus