International

Une seconde peau élastique

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Une seconde peau élastique
Une membrane à usage cosmétique et dermatologique.
© D.R.
C’est un polymère, du type polysiloxane, mais il a la transparence, la résistance et l’élasticité d’une jeune peau. Appliqué sur le corps, il peut restaurer les propriétés d’une peau saine, que ce soit pour des applications cosmétiques ou médicales. Les chercheurs du Massachusetts institute of technology (MIT) qui ont mis au point cette seconde peau ont pu mesurer qu’elle supporte une élongation de 250 % et revenir à sa forme initiale (élasticité limitée à 180 % pour la peau naturelle). Elle s’applique en deux temps : une couche de composants du polysiloxane, puis une couche de catalyseur qui déclenche la formation du film mince et invisible. Testée sur des volontaires, autour des yeux, la seconde peau efface les poches sans provoquer d’irritation. Elle peut aussi limiter la perte d’eau par la[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte