L'Usine Santé

Une prothèse très sensible

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Une prothèse très sensible
Deux doigts de la main sont pourvus de capteurs de pression.
Une nouvelle prothèse permet non seulement de saisir et de manipuler des objets, mais aussi de sentir leurs formes et leur caractère souple ou rigide. Un patient amputé de la main gauche depuis dix ans l’a testée avec succès. Pour exécuter les mouvements voulus, la main est commandée en décodant des signaux électromyographiques (EMG) de ses muscles. Deux doigts de la main artificielle sont pourvus de capteurs de pression, qui transmettent des signaux électriques vers les nerfs, via des électrodes implantées chirurgicalement. Le patient a pu ainsi moduler sa force et identifier les caractéristiques physiques de plusieurs objets. Cette innovation, qui rend l’utilisation des prothèses plus efficace et plus naturelle, est due notamment à l’Institut de biorobotique de Pise (Italie) et à un laboratoire de l’École polytechnique[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte