Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Campus

Une progression historique de 7,7% du nombre d'apprentis en 2018

, ,

Publié le , mis à jour le 22/02/2019 À 07H54

Entre 2017 et 2018, le nombre d'apprentis a progressé de 7,7% en France, a révélé le 21 février la ministre du Travail. Selon Muriel Pénicaud, la hausse n'a jamais été aussi importante depuis 1996. En 2018, le gouvernement avait entrepris une refonte de l'apprentissage.

Une progression historique de 7,7% du nombre d'apprentis en 2018
Entre 2017 et 2018, le nombre d'apprentis a progressé de 7,7% en France, a révélé le 21 février la ministre du Travail. REUTERS / Thibault Camus
© POOL New

Le nombre d'apprentis a augmenté de 7,7% entre 2017 et 2018, a annoncé jeudi 21 février la ministre du Travail, qui qualifie cette progression d'historique et l'attribue en partie à la réforme du secteur adoptée en août 2018.

"On a une dynamique qui est très encourageante", a déclaré Muriel Pénicaud en conférence de presse. "Ça fait plus de 20 ans, depuis 1996, qu'on n'avait pas tenu une telle progression en un an, je crois qu'on peut s'en réjouir tous ensemble".

On a dénombré ainsi 437 000 apprentis en France en décembre 2018 contre 419 000 en 2017, selon la ministre, qui attend "beaucoup plus d'apprentis dans les années qui viennent".

Refonte de l'apprentissage en 2018

Le gouvernement a entrepris une refonte de l'apprentissage en 2018 pour faire de ce secteur "une voie d'excellence" afin de lutter contre la déscolarisation des jeunes et diminuer le chômage en France.

Depuis septembre 2018, le programme est ouvert aux jeunes jusqu'à leurs 30 ans, et non plus 26. Les aides à l'embauche d'apprentis pour les entreprises sont simplifiées depuis le 1er janvier. La structure du financement a été revue.

Muriel Pénicaud lançait jeudi 21 février les "prépa apprentissage", programme qui doit permettre à des jeunes sortis des milieux scolaires d'accéder à un parcours d'apprentissage en consolidant leurs compétences. Quelque 28 000 jeunes pourront ainsi être accueillis à travers la France dès le 1er mars.

Les premiers chèques de 500 euros qui doivent être versés aux apprentis pour passer le permis de conduire doivent par ailleurs arriver fin mars.

Le financement des centres de formation d'apprentis (CFA) qui sera opéré par les branches professionnelles et non plus par les régions, sera effectif à partir de janvier 2020.

Avec Reuters (Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les thèmes de L'Usine Campus


Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle