Une place de marché au secours des CE

Fort du savoir-faire et du carnet d'adresses de ses fondateurs, la start-up parisienne offre des services sur Internet aux comités d'entreprise.

Partager

Une place de marché au secours des CE

Veiller au respect des trente-cinq heures, valider de savants plans d'épargne salariale ou évaluer une fusion..., le rôle des élus des comités d'entreprise n'est pas de tout repos ! Il y a quelques années, beaucoup s'acquittaient de leur mission en organisant un arbre de Noël et des séjours de vacances. Aujourd'hui, les exigences sont plus complexes. Or, si le champ d'intervention des comités d'entreprise s'est élargi, les heures de délégation des élus restent plafonnées à vingt heures par mois. Pis, faute de motivation, les salariés boudent les fonctions électives de l'entreprise. Autant de facteurs qui rendent la tâche des élus ingrate ! C'est ce constat qui a conduit Moussa Dazi et Christine Vasseur à tenter de leur venir en aide. Le tandem a créé, dès 1995, le magazine bimestriel " Infos CE ". Accompagné d'un annuaire des fournisseurs et d'une série de guides pratiques, cet outil est feuilleté par 100 000 lecteurs. Et regorge d'informations pratiques, juridiques et sociales. " L'un des gros problèmes du CE est de ne plus avoir le temps de s'informer ", estime Moussa Dazi, cofondateur de SuperCE.com. Tirer parti de la révolution Internet Fort de son carnet d'adresses, il se lance désormais, avec son équipe, dans la création de SuperCE.com. L'idée ? Tirer parti de la révolution Internet pour transposer son savoir-faire sur le Web via une place de marché. A l'heure où les ordinateurs entrent dans les frais de fonctionnement des CE, la cible est alléchante. La France compte près de 28 000 comités d'entreprise de toutes tailles, avec des demandes variées. En ligne, SuperCE.com offrira une panoplie de services. Au programme ? La mise en relation avec près de 3 500 fournisseurs, l'occasion d'établir une Bourse d'échanges inter-CE ou encore la possibilité de créer sa propre page personnalisée, accessible aux sala-riés via un mot de passe. " Pour communiquer avec des salariés, le panneau d'affichage près de la cafétéria ne suffit plus ", explique Vincent Hout- teville, directeur général de SuperCE.com. En prime ? Un logiciel téléchargeable pour gérer les activités culturelles sortira bientôt des cartons, histoire de doter les CE d'une mémoire. Le projet a déjà séduit certains élus. " La moitié de nos salariés travaillent la nuit. Passer par Internet permettra de s'informer ou de faire des transactions en dehors des heures d'ouverture des bureaux ", estime Eric Gérard, secrétaire du CE de la société de gardiennage Sicli Sécurité. Reste à financer le recrutement, les outils technologiques et le marketing du site. SuperCE.com évalue ses besoins à 20 millions de francs. La start-up devrait faire son chemin, à l'heure où, dans la tourmente du parita- risme, le rôle des représentants du personnel est à un tournant de son histoire. Le produit Une place de marché sur Internet pour faciliter la tâche des élus des CE. Le marché Les achats de 28 000 comités d'entreprise de toutes tailles et aux besoins très différents. Le besoin 20 millions de francs pour financer le recrutement, le marketing et la technologie de la start-up.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
A LIRE AUSSI
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS