Une pénurie de batteries stoppe temporairement la production du SUV électrique de Jaguar

En raison d’une pénurie de composants de batteries, Jaguar Land Rover va stopper la fabrication de son SUV électrique I-Pace. Après Audi et Mercedes, Jaguar est le troisième constructeur touché par cette problématique d’approvisionnement.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Une pénurie de batteries stoppe temporairement la production du SUV électrique de Jaguar
Jaguar va devoir stopper la production de son SUV électrique I-Pace durant une semaine, à compter lundi du 17 février.

L’approvisionnement en batteries va-t-il freiner la production de véhicules électriques ? La problématique n’est pas nouvelle et touche cette fois Jaguar Land Rover. D’après les informations du Times, le constructeur anglais va devoir stopper la production de son SUV électrique I-Pace durant une semaine, à compter lundi du 17 février. Magna, qui construit le I-Pace dans son usine de Graz, en Autriche, pour le compte de Jaguar, va stopper les lignes de production de son usine autrichienne. En cause, une pénurie de batteries chez son fournisseur coréen LG Chem.

Une pénurie d’autant plus étonnante que le véhicule est produit dans des volumes raisonnables : 1 500 exemplaires sortent de l'usine de Magna par mois. Les ventes n’ont pas dépassé 19 000 unités en 2019.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A LIRE AUSSI

Audi et Mercedes également touchés

En avril 2019, une pénurie chez LG Chem avait amené Audi à retarder la livraison de sa première voiture électrique, la E-Tron. L’allemand avait dû baisser de 10 500 unités sa production par rapport aux prévisions en 2019.

Plus récemment, en janvier 2020, Mercedes a dû également revoir à la baisse sa production de SUV EQC, faute d’un approvisionnement suffisant de la part de LG Chem. L’allemand aurait divisé par deux le nombre de véhicules qu’il pense pouvoir assembler en 2020, selon passant de 60 000 à 30 000.

C'est pour éviter ce genre de soucis qu'un projet européen, surnommé "Airbus des batteries", est en cours de création. Il rassemble notamment PSA et Total. L'idée : fabriquer des cellules de batteries sur le continent européen pour réduire la dépendance des constructeurs aux acteurs asiatiques.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS