Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

[Vidéo] Une réplique de bombe d'un Mirage 2000D tombe sur une usine Faurecia dans le Loiret

Cédric Soares , , ,

Publié le , mis à jour le 11/04/2018 À 16H37

Vidéo [ACTUALISE] L'ogive d'une bombe d'exercice s'est détachée d'un Mirage 2000 pour tomber sur le toit de l'usine Faurecia de Nogent-Sur-Vernisson, près de Montargis (Loiret), mardi 10 avril. L'engin inerte a fait un trou de 1m2 dans la toiture. 150 salariés de l'usine ont été évacués. 2 personnes ont été blessées.

[Vidéo] Une réplique de bombe d'un Mirage 2000D tombe sur une usine Faurecia dans le Loiret
Un obus s'est décroché d'un Mirage 2000D et s'est écrasé sur l'usine Faurecia de Nogent-sur-Vernisson près de Montargis (Loiret)
© Wikimedia (Laurent ERRERA) / C.C

Une munition inerte issue d'une bombe militaire est tombé sur l’usine Faurecia de Nogent-sur-Vernisson, près de Montargis (Loiret), mardi 10 avril, provoquant une forte détonation. Fort heureusement, il s'agissait d'une bombe d'exercice. L'engin vide de tout explosif pèse 16 kilos contre 250 kilos pour une munition classique.

Selon La République du Centre, les sapeurs-pompiers du Loiret ont été alertés peu après 15h. Ils ont découvert une ogive “inerte d’une trentaine de centimètres”. L’engin a traversé la toiture du site en faisant un trou “d’environ 1 m2”, mais sans provoquer d'explosion. L’accident a fait deux blessés. Les 150 salariés de l’usine présents au moment de l'accident ont été évacués.

Une enquête ouverte

Selon France  Bleu, l’ogive s’est détachée d’un Mirage 2000D en vol. L’appareil a décollé de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey. Il devait larguer l’engin sur un terrain d’entrainement de Suippes près de Reims (Marne). Deux enquêtes sont ouvertes. L'une judiciaire, est menée par la section militaire du Parquet de Paris, l'autre technique par le BEAD-air (Bureau enquêtes accidents Défense). Selon les  "Pour l'instant il est trop tôt pour conclure définitivement. Les premières pistes des enquêtes en cours font plus mention d'une défaillance technique, que d'une erreur humaine", explique le colonel Olivier Celo, porte-parole de l'armée, dans un reportage de France Info.
 

Le site de Faurecia, qui compte 600 salariés, fabrique des armatures, dossiers, assises et réhausses de sièges automobile. 


Le site de Faurecia de Nogent-le-Vernisson (Loiret)

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

11/04/2018 - 11h08 -

"Objectif atteint l'usine a été touchée, tous les avions sont rentrés, désormais nous allons porter notre effort sur les gares jusqu'à fin juin"
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle