Une nouvelle vie axée sur les énergies renouvelables pour Tchernobyl ?

Deux sociétés chinoises, GCL-SI et CCEC, ont conclu un accord pour construire un parc de panneaux photovoltaïques sur la zone contaminée de 30 km² située autour de Tchernobyl. Cet accord survient après que le gouvernement ukrainien ait déclaré en octobre vouloir offrir à cette zone une nouvelle vie axée sur les énergies renouvelables.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Une nouvelle vie axée sur les énergies renouvelables pour Tchernobyl ?

Trente après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, une large partie de cette région reste fortement contaminée par les retombées radioactives. En d’octobre dernier, le gouvernement ukrainien a annoncé vouloir développer, dans la zone interdite autour de la centrale accidentée, des installations d'énergies renouvelables.

Le pays s'oriente vers le choix d'un vaste parc de panneaux photovoltaïques puisque "ces terrains sont peu chers et très ensoleillés", a déclaré Ostap Semeral, le ministre de l’Environnement et des ressources naturelles dans un communiqué. "De plus, les installations de transmission électriques restantes sont prêtes à être réutilisées", a-t-il ajouté.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La construction débutera en 2017

Deux sociétés chinoises ont conclu un accord dans le but de construire ce parc : GCL System Integration Technology Corporation (GCL-SI), une filiale du groupe GCL, et China National Complete Engineering (CCEC), une filiale de Sinomach. Cette dernière gérera le projet global en tant que cocontractant général et GCL-SI offrira des services de conseil et de planification, ainsi que des installations photovoltaïques pour le projet, détaille le communiqué.

La construction de l'installation photovoltaïque de plus d'1 GW devrait débuter en 2017. "Une fois ce projet achevé, Tchernobyl attirera à nouveau l'attention du monde entier en tant que site revivifié axé sur l'énergie solaire", pense savoir Shu Hua, le président de GCL-SI.

Mi novembre, une étape a été franchie pour reprendre le contrôle de la zone fortement radioactive avec le positionnement d'une arche géante au-dessus du réacteur nucléaire endommagé. Cette installation bâtie pour un siècle va permettre de mieux confiner les émissions polluantes et d'entamer les premières phases du démantélement.

0 Commentaire

Une nouvelle vie axée sur les énergies renouvelables pour Tchernobyl ?

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie et Matières premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS