Une nouvelle vague de licenciements menace les compagnies aériennes

Les compagnies aériennes risquent de souffrir une nouvelle vague de licenciements à travers le monde. American Airlines a annoncé le 25 août envisager 19 000 départs tandis qu'Emirates et Etihad Airways ont recours aux congés sans solde.

Partager
Une nouvelle vague de licenciements menace les compagnies aériennes
Le secteur du transport aérien est l'un des plus touchés par la pandémie de Covid-19. /Photo d'archives/REUTERS/Carlo Allegri

American Airlines a annoncé mardi 25 août qu'elle pourrait licencier 19 000 personnes en octobre si les pouvoirs publics ne prolongent pas le mécanisme d'aide au financement des salaires dont bénéficie le secteur du transport aérien. Les compagnies aériennes américaines ont reçu en mars 25 milliards de dollars (21,17 milliards d'euros) de l'État fédéral, afin d'assurer le paiement des salaires et de préserver l'emploi jusqu'à fin septembre.

Le secteur du transport aérien est l'un des plus touchés par la pandémie. Les compagnies estiment qu'il faudra plusieurs années avant que l'activité ne retrouve ses niveaux d'avant la crise.

Discussions au point mort entre les compagnies aériennes et le gouvernement américain

Aux États-Unis, alors que les aides s'épuisent et que le marché reste sinistré, les compagnies et les syndicats du secteur tentent d'obtenir de Washington 25 milliards de dollars supplémentaires mais les discussions sont au point mort. En prenant en compte les départs volontaires et les congés sans solde, les effectifs d'American Airlines pourraient tomber à 100 000 personnes en octobre contre 140 000 avant la crise.

"En bref, l'équipage d'American comptera au moins 40 000 employés de moins le 1er octobre que lorsque l'épidémie a commencé", ont déclaré le directeur général Doug Parker et le président Robert Isom dans un mémo adressé aux employés que Reuters a pu lire. D'après eux, le seul moyen d'éviter les départs contraints est le prolongement du plan de soutien au financement des salaires.

Une offre réduite de 50 % au quatrième trimestre 2020

Les suppressions de postes supplémentaires envisagées concernent 17 500 salariés syndiqués, parmi lesquels 1 600 pilotes et 8 100 membres du personnel navigant commercial, ainsi que 1 500 postes d'encadrement.

En se basant sur la demande actuelle, le groupe envisage pour le quatrième trimestre moins de 50 % de son offre de vols habituelle, et un quart seulement pour les vols internationaux, ont précisé les deux dirigeants. À Wall Street, l'action American Airlines perdait plus de 3 % à la mi-journée, entraînant dans sa chute d'autres compagnies aériennes.

Emirates et Etihad Airways demande au personnel de prendre des congés sans solde

Les compagnies américaines ne sont pas les seules exposées par la crise. Aux Émirats arabes unis, Emirates et Etihad Airways vont demander à leur personnel navigant de prendre des congés sans solde, montrent des notes internes que Reuters a pu consulter. Les deux compagnies ont progressivement recommencé à transporter des passagers depuis le mois de juin après avoir cloué leurs avions au sol en mars.

Dans une note interne, Emirates a informé son personnel naviguant de la possibilité de prendre un congé sans solde d'un à trois mois, du 1er septembre au 30 novembre, selon les besoins en personnel de la compagnie. Emirates, qui a déjà demandé en juillet à ses pilotes et son personnel de bord de prendre quatre mois de congé sans solde, a de nouveau procédé à des licenciements en août, selon deux sources, après une première vague de départs en juillet.

Une porte-parole de la compagnie aérienne a confirmé qu'un congé sans solde avait été proposé mais a refusé de dire combien d'employés l'avaient accepté. Elle n'a pas abordé la question des licenciements.

De son côté, Etihad a indiqué dans une note interne avoir à disposition plus de personnel de cabine que nécessaire, dont beaucoup ne sont pas inscrits sur des vols, et elle estime que cette situation n'est pas viable pour l'entreprise. Le personnel navigant peut prendre entre 10 jours et six mois de congé sans solde à partir du 16 septembre, indique la note.

La compagnie aérienne d'Abu Dhabi, qui déjà demandé à son équipage de prendre des congés sans solde en mars, n'a pour le moment pas répondu à une demande de commentaires adressée par courriel. Etihad, qui a perdu 758 millions de dollars (environ 640 millions d'euros) au premier semestre, était déjà en cours de restructuration avant la pandémie et a supprimé des milliers d'emplois en 2020, ont indiqué des sources à Reuters.

Avec Reuters (Tracy Rucinski, version française Flora Gomez, édité par Marc Angrand)

0 Commentaire

Une nouvelle vague de licenciements menace les compagnies aériennes

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS