L'Usine Aéro

Une nouvelle vague d'embuches pour l'A380 ?

, , , ,

Publié le

Airbus prend « sérieusement en compte les critiques » formulées par son client Emirates, qui n'envisage pas pour autant d'annuler des commandes d'A380. Der Spiegel évoque notamment des câbles électriques brûlés et des problèmes sur les moteurs.

Une nouvelle vague d'embuches pour l'A380 ?

Si la compagnie Emirates affirme qu'elle maintient sa confiance dans l'A380 et qu'elle ne compte pas annuler de commandes, la situation semble suffisamment sérieuse pour que l'avionneur indique que « tout est mis en œuvre pour éliminer ces problèmes aussi rapidement que possible ». Confirmant ainsi, implicitement et partiellement, les informations publiées lundi matin par Der Spiegel.

Selon le magazine allemand, Emirates, le plus gros client du très gros porteur européen (58 commandes), aurait signalé à Airbus des câbles électriques brûlés, des tôles d'habillage arrachées et des problèmes affectant certains éléments des moteurs. Mi-février, une réunion de crise aurait eu lieu à Toulouse, où la compagnie aurait présenté un rapport de 46 pages mentionnant ces défauts sur plusieurs de ses quatre A380 déjà livrés, l'obligeant à annuler des vols. Ces informations n'ont pas été confirmées par Airbus, qui ne veut pas donner de détails sur les critiques formulées par Emirates, ni commenter l'éventualité d'annulations de commande à la suite de ces nouveaux accrocs (après les retards de livraison en 2006-2007, notamment en raison des problèmes de câblage de la cabine passagers).

De son côté, la compagnie de Dubaï affirme que sa « confiance dans l'A380 reste inchangée. C'est un excellent avion, et les réactions de nos clients sont jusqu'à présent très positives. » Emirates précise qu'elle a eu une réunion récente avec des responsables d'Airbus pour leur exposer des remarques sur les performances de l'A380, dont divers problèmes techniques identifiés. Et d'ajouter : les « problèmes techniques sont habituels pour tout nouvel avion, notamment lorsqu'il est équipé de plusieurs nouvelles technologies. Et il est normal en tant que compagnie aérienne de vouloir voir ces problèmes résolus aussi rapidement que possible ».

A l'instar d'Air France-KLM, Emirates serait, par ailleurs, en discussion avec l'avionneur européen pour rééchelonner plusieurs livraisons d'A380, selon l'AFP.

Matthieu Maury

A lire aussi :
Airbus et Boeing : les annulations survolent les commandes, 13/03/2009
EADS sur le fil du rasoir, 10/03/2009
Airbus n'a pas décollé en janvier, 09/02/2009
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte