Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Une nouvelle usine pour Wheelabrator à Charleville-Mézières

, , , ,

Publié le

Wheelabrator à Charleville-Mézières (Ardennes), spécialisée dans la fabrication d'équipements pour l'aéronautique, l'automobile et les fournitures de services, sera transplantée dans une nouvelle usine d'ici fin 2015. Un investissement de 3 millions d'euros financé par le japonais Amada, qui hébergeait jusqu’ici la société.

Une nouvelle usine pour Wheelabrator à Charleville-Mézières
Wheelabrator à Charleville-Mézières
© Wheelabrator

Yves Dufour, le directeur général du centre technologique de Wheelabrator à Charleville-Mézières (Ardennes), a annoncé le 3 décembre que la filiale française du leader mondial du traitement mécanique de surface sera relocalisée en 2015. L'entreprise a été créée en 1994 dans des locaux situés en plein cœur de l'usine Amada et loués par le groupe japonais. Elle sera déplacée à proximité de cette zone industrielle, dans une usine flambant neuve.

Amada souhaite récupérer l'actuel bâtiment de 3 800 mètres carrés hébergeant Wheelabrator pour satisfaire un projet d'extension de sa propre unité de production. Le permis de construire a été validé le 27 novembre 2014 et les 65 salariés et 15 intérimaires de Wheelabrator prendront leurs quartiers le 1er décembre sur un terrain mitoyen de 4 000 mètres carrés. Il y sera aussi érigé la future plateforme logistique de 8 000 mètres carrés d'Amada. Le chantier démarrera en janvier 2015.

Une nécessité pour Amada, une aubaine pour Wheelabrator

"On était obligé de passer par là pour grandir harmonieusement" constate Jean-François Vanier, le directeur général adjoint d'Amada Europe. L'opération a été rendue possible par l'achat pour 330 000 euros d'un terrain de 2 hectares appartenant au conseil général des Ardennes. Une fois cet endroit dépollué, Amada investira 3 millions d'euros dans la construction du nouvel écrin industriel de Wheelabrator.

C’est une aubaine pour Wheelabrator, qui va pouvoir se doter d'un outil de production à la hauteur de ses produits high tech. Le leader dans le grenaillage de précontrainte compte en effet des clients comme Airbus, Snecma, Dassault Boeing, Eurocopter, General Electric, Pratt and Whitney, Messier Dowty, Renault, PSA, Fiat, Volkswagen et General Motors. Wheelabrator a réalisé un chiffre d'affaires de 18 millions d'euros en 2013, dont  60 % à l'export - en particulier vers l'Asie et l'Europe.

Une trentaine de gros équipements (machines de formage de panneaux d'ailes, machines automatisées de grenaillage et stations de grenaillage portatives) assemblées sur place sortent tous les ans de l'usine ardennaise. Celle-ci a réintégré au printemps 2014 la marque Vacublast et la production de l'usine anglaise d’Altrincham, près de Manchester, qui a fermé.

Pascal Remy

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle