Une nouvelle usine lyonnaise pour Biom’Up en 2020

A la recherche d’un nouveau site de production, Biom’Up va tout d’abord agrandir son unité de production de Saint-Priest, près de Lyon (Rhône). La société lyonnaise va investir 16 millions d'euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Une nouvelle usine lyonnaise pour Biom’Up en 2020
Site actuel de biom'up à Saint-Priest

Biom’Up va construire une nouvelle unité de production pour accompagner le développement commercial de son produit d’hémostase chirurgical. L’entreprise basée à Saint-Priest, près de Lyon (Rhône), va investir 15 millions d’euros dans cette unité de production "qu’elle souhaite implanter dans la région lyonnaise à horizon 2020", selon son directeur général Etienne Binant. Ces nouveaux locaux d'une surface de 7 000 m² dont 1 500 m² de salles blanches permettront de multiplier "entre douze et quinze" sa capacité de production qui sera augmentée dans un premier temps par l’extension de son site actuel. Biom’Up va investir 1 million d'euros cette année dans la réorganisation des espaces de son usine de Saint-Priest. La surface de l’unité de production sera portée de 600 à 850 m². Elle disposera également de 250 m² de stockage supplémentaires, fin 2018, début 2019.

De 93 à 300 salariés fin 2020

Ces investissements vont se traduire par un renforcement significatif de ses effectifs salariés. La société lyonnaise qui emploie 93 personnes aujourd’hui devrait comprendre 300 salariés fin 2020. Dont une quinzaine dans les bureaux de sa filiale américaine qui s’installera cet été à New York.

Biom’Up va procéder au lancement commercial de son produit phare Hemoblast Bellows qui aide à arrêter les saignements lors des interventions chirurgicales en France, en Allemagne, en Autriche, en Suisse et aux Etats-Unis dans un premier temps, au Japon et en Australie en 2019. La société table aussi sur le développement de nouveaux produits comme Hemo Snow qui traite les saignements plus légers.

Biom’Up est à la recherche de subventions et négocie avec la Métropole de Lyon l’implantation de sa nouvelle usine dans l’agglomération lyonnaise. Son chiffre d’affaires s’est élevé à 3,6 millions d’euros en 2016.

Vincent Charbonnier

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS