Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Une nouvelle passerelle aux lignes futuristes à l’aéroport d’Orly

,

Publié le

Aéroport de Paris (ADP) investit 15 millions d’euros dans la construction d’une passerelle de 270 mètres de long aux lignes élégantes reliant l’aérogare Sud d’Orly au nouveau quartier d’affaires Cœur d’Orly.

Une nouvelle passerelle aux lignes futuristes à l’aéroport d’Orly © Groupe ADP - Alain Leduc

Destinée à relier dès le printemps prochain l’aérogare Sud au quartier d’affaires Cœur d’Orly, la nouvelle passerelle de l’aéroport d’Orly alliera élégance et fonctionnalité.

"Cette réalisation sera emblématique du renouveau de l’aéroport d’Orly, s’est félicité Augustin de Romanet, Pdg du groupe Aéroport de Paris (ADP) lors d’une visite du chantier le 5 janvier. Cette passerelle est innovante, belle et confortable. Elle traduit par la qualité de sa réalisation notre sens du détail."

Dans la partie septentrionale de la plate-forme d’Orly, ADP a commencé à développer Cœur d’Orly, un vaste programme immobilier tertiaire, commercial et de services dont la première tranche de 160 000 mètres carrés comprend, entre autres, 71 000 mètres carrés de bureaux en trois immeubles, 41 000 de commerces et 35 000 réservés aux activités hôtelières permettant d’offrir un peu plus de sept cents chambres.


Aujourd’hui, un seul des trois bâtiments de bureaux a été érigé. Baptisé Askia, il offre une superficie de quelque 16 000 mètres carrés occupée à 60 %. C’est au pied de celui-ci que prend naissance la nouvelle passerelle aux lignes futuristes prenant la forme d’un long tunnel cylindrique baigné de lumière à travers ses parois transparentes.

D’une longueur exceptionnelle de 270 mètres et d’une largeur de 7,50 mètres, l’ouvrage d’un poids total de 1 000 tonnes et soutenu par six piles, s’élève avec grâce à une hauteur moyenne de sept mètres au-dessus des accès routiers aux deux aérogares et des rails de la ligne de tramway T7.

Enveloppe translucide

A l’intérieur de cette enveloppe translucide de 5,5 mètres de haut, ayant nécessité le déploiement de 4 300 mètres carrés de vitrage, six trottoirs roulants permettront aux salariés d’Askia et aux clients des hôtels de rejoindre l’aérogare Sud en cinq minutes.

Pour mener ce projet, conçu et piloté par ses équipes d’architectes et d’ingénierie, dont le coût s’élève à 15 millions d’euros, ADP s’est appuyé sur le savoir-faire de Vallourec pour la fourniture des tubes de structure et sur celui du groupe Baudin-Châteauneuf pour la construction.

"Nous avons fourni les trois cents tonnes de tubes qui encerclent la passerelle sur toute sa longueur", a détaillé Philippe Crouzet, Président du directoire de Vallourec. Ces tubes ont été produits dans le laminoir d’Aulnoye-Aymeries (Nord) en utilisant la technologie du forgeage à chaud consistant à percer des billettes d’acier puis à les marteler pour les rendre creuses et allongées.

De son côté Baudin-Châteauneuf a préalablement réalisé dans ses ateliers de Châteauneuf sur Loire (Loiret) des sections de quelque 22 mètres et pesant une centaine de tonnes qui ont transportées avant d’être assemblées à Orly.

Programme de modernisation d’Orly

Cette passerelle s’inscrit dans le vaste projet de modernisation de la deuxième plate-forme aéroportuaire francilienne, derrière Roissy Charles-de-Gaulle. En 2016, 31 millions de passagers sont passés par Orly, qui a enregistré "une croissance quatre fois supérieure à celle du PIB français", a rappelé Augustin de Romanet.

L’opération phare de ce programme réside dans la construction d’un nouveau bâtiment réalisant à partir de 2019 la jonction entre les deux aérogares Ouest et Sud. D’une superficie de 80 000 mètres carrés et représentant un investissement de 385 millions d’euros, il permettra de recevoir 3,5 millions de passagers supplémentaires chaque année. La réalisation d’une gare multimodale est également programmée. Elle sera desservie en 2024 par le prolongement de la Ligne 14 du métro parisien et la future Ligne 18 du Grand Paris Express avec la possibilité pour les TGV d'y faire étape à l’horizon 2030.

Patrick Désavie, en Île-de-France

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle