Economie

Une nouvelle organisation à France Télécom

, ,

Publié le

Stéphane Richard, le nouveau patron de France Télécom a du pain sur la planche. Il va devoir convaincre vite et pour faire face, il a intérêt à bien s’entourer.

Une nouvelle organisation à France Télécom © France telecom

Stéphane Richard, Directeur général de France Télécom, et Delphine Ernotte, Directrice exécutive, ont présenté aujourd’hui la nouvelle organisation des Opérations France qui prendra effet le 6 avril 2010.

Leur premier objectif est de «  mettre en œuvre le nouveau contrat social en cours d’élaboration » qui devrait prendre en compte les avis des employés recueillis par questionnaires. La nouvelle organisation devra aussi «  redonner l’autonomie nécessaire aux équipes opérationelles et améliorer leurs conditions de travail ». Le but est clair : tourner la page de la crise sociale qui a frappée France Télécom et enrayer la vague de suicides au plus vite.

Traditionnellement, la nouvelle équipe a aussi pour objectif d’ «  atteindre les ambitions du Groupe en France, en termes de chiffres d’affaires » et de «  devenir la référence matière de fiabilité de services, produit et qualité de la relation client ». L’annonce souligne le «  contexte économique qui se durcit » avec la multiplication d’opérateurs mobiles virtuels et surtout le probable arrivé de La Poste et de Free sur le marché qui briserait l’oligopole composé d’Orange, SFR et Bouygues.

Sans véritable sang frais, un jeu des chaises musical s’est opéré pour la création de cette nouvelle équipe. Jérôme Barré, ancien Directeur territorial nord-ouest, devient Directeur du grand public en charge des fonctions marketing. Alice Hoffman est nommée Directrice ajointe grand public et laisse sa place de Directrice de la communication France à Odile Roujol. Laurent Kocher est nommé Directeur commercial entreprise et sera remplacé dans ses fonctions de DSI du groupe par Pascal Vigner.

Les objectifs fixés ne seront pas des plus faciles à tenir au lendemain d’un vague de plus de 40 suicides chez les salariés du groupe. Le cabinet Technologia, chargé par le groupe de mettre un plan de prévention en matière de santé et de sécurité du travail, a précisé que la crise ne pourra « se résoudre sans un travail ambitieux, précis, récurrent et qui mettra l’homme et la qualité de son travail au centre des process ». Programme chargé donc.

Morgane Remy

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte