Une nouvelle mise en examen dans l’affaire du Mediator

Après le responsable des laboratoires éponymes et cinq personnes morales du groupe Servier, c’est au tour de l’entreprise Biopharma d’être mise en examen le 23 septembre dans le cadre de l’affaire du Mediator.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Une nouvelle mise en examen dans l’affaire du Mediator

La société spécialisée dans les visites médicales doit verser une caution de 25 millions d’euros, selon son avocat Me François de Castro. Le juge a retenu les motifs de tromperie aggravée et escroquerie. Elle rejoint donc le patron du groupe Servier, Jacques Servier et les laboratoires Servier, Laboratoire Servier industries, Biofarma, Oril industrie et SAS Servier, eux aussi mis en examen le 21 septembre.

Dans le cadre de la même affaire, deux autres sociétés Ardix médicales (visite médicale) et Sarl Adir (qui finançait les études médicales), ont été placées sous le statut de témoin assisté, après leur convocation le 23 septembre.

Ces procédures entrent dans le cadre l’enquête ouverte en décembre 2010 pour homicide involontaire. Elle a été élargie en août par le Parquet de Paris à l’enquête sur les volets tromperie et escroquerie au préjudice des caisses de la Sécurité sociale et des mutuelles. Dans ce cadre d'ailleurs, l'avocat des laboratoires Servier a adressé vendredi une requête à la Cour de cassation, demandant le regroupement des procédures judiciaires de Nanterre et de Paris pour tromperie aggravée dans l'affaire du Mediator

Au total, cinq millions de malades ont pris du Mediator entre 1976 et 2009. L’antidiabétique aurait fait entre 500 et 2000 morts selon plusieurs études.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS