Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Une nouvelle ligne de production pour Refresco à Margès

, , , ,

Publié le

À l’issue de neuf mois de travaux et moyennant un investissement de l’ordre de 20 millions d’euros, le groupe spécialisé dans l’embouteillage de boissons sans alcool Refresco a inauguré le 5 octobre une sixième ligne de production sur son site historique de Margès (Drôme). Ce nouvel équipement s’accompagne de la création de 30 emplois.

Une nouvelle ligne de production pour Refresco à Margès
La nouvelle ligne sur le site de Refresco à Margès n'utilise pas d’eau tout au long de son process de désinfection.
© Frédéric Rolland

Considéré aujourd’hui comme le numéro 1 des embouteilleurs indépendants européens, le groupe Refresco entend bien conforter son leadership et accompagner le développement de ses marchés. Il vient pour cela d’inaugurer une nouvelle ligne de production sur son site historique de Margès dans la Drôme dans laquelle 20 millions d’euros ont été investis. Neuf mois de travaux et l’intervention de près de 300 techniciens représentant une cinquantaine d’entreprises auront été nécessaires pour implanter cette sixième ligne dans un hall de près de 4 000 m² précédemment affecté au stockage. L’implantation de cette nouvelle ligne qui tourne en continue 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 a entraîné la création d’une trentaine d’emplois.

Entièrement automatisée et complètement intégrée (depuis le soufflage des préformes qui va donner naissance aux bouteilles jusqu’à la palettisation finale en passant par les opérations de pasteurisation, de remplissage aseptique à froid, d’étiquetage et de fardelage), cette nouvelle ligne présente la particularité de ne pas utiliser d’eau tout au long de son process de désinfection et de pouvoir être alimentée avec du PET issu du recyclage. Elle est de plus flexible et permet d’embouteiller dans des formats de 0,5 litre (à un cadence 30 000 bouteilles par heure), 1 litre et 1,5 litre (à raison de 20 000 bouteilles par heure).

Créée il y a tout juste 35 ans dans la Drôme sous la marque Délifruits, Refresco emploie aujourd’hui 830 personnes en France pour un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros. En plus de celui de Margès qui héberge le siège social du groupe, Refresco exploite trois autres unités de production. Celles-ci sont situées à Le Quesnoy dans le Nord, Nuits-Saint-Georges en Côte-d’Or et Saint-Alban dans la Loire. Dédiées au conditionnement de jus de fruits et de boissons sans alcool plates et gazeuses pour le compte de la grande distribution et de marques nationales, ses 17 lignes de production lui offre une capacité annuelle d’embouteillage de l’ordre de 1 milliard de cols rien que sur le sol national.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle