Quotidien des Usines

Une nouvelle ligne de production de culasses essence inaugurée par PSA dans les Ardennes

, , , ,

Publié le

Premier employeur privé de Champagne-Ardenne avec un effectif de 1 987 salariés, la fonderie PSA des Ayvelles à Villers-Semeuse (Ardennes) a inauguré le 13 juin une nouvelle ligne de production de culasses essence. Un investissement de 16 millions d'euros.

Une nouvelle ligne de production de culasses essence inaugurée par PSA dans les Ardennes
Carrousel de moulage 5 postes de la nouvelle ligne de production LC9 sur le site PSA Charleville-Mézières pendant sa mise place à l'été 2013
© PSA

Spécialisée dans la production de pièces en fonte et en alliages aluminium, la fonderie PSA des Ayvelles à Villers-Semeuse (Ardennes) vient de fêter ses quarante ans avec faste. Près de 6 000 personnes ont découvert le nouveau fleuron du site : la ligne de production de culasses essence en aluminium par procédé coquille gravité EB2DT (EB Turbo).

"Avec cette nouvelle ligne moderne, compacte et polyvalente, l'usine s'engage sur la voie de l'excellence. Elle s'organise autour de flux de production enlignés, concentrés et rassemblant sur un même espace de fabrication resserré, l'ensemble des étapes de production de la pièce. Du noyautage au parachèvement", souligne le directeur du site, Frédéric Puech. "Cette ligne produira des culasses aux formes complexes et permettra des gains de surface et de coûts logistiques", ajoute Olivier Roffidal, responsable conception et industrialisation mécanique à PSA.

40 personnes travaillent en 3X8 et durant le week-end sur ce carrousel de moulage cinq postes, baptisé LC 9, qui produit la toute nouvelle génération de culasses essence 3 cylindres turbo (12 soupapes, motorisation de 110 à 130 cv) montées sur les Peugeot 208 et 308 et les Citroën C3, C4 et DS3. Très performantes et respectant les normes euro 6, puissantes et économes en émission de CO2, ces culasses réduisent de 18 % les émissions de gaz carbonique.

Maillon stratégique du Groupe PSA

16 millions d'euros ont été injectés dans cette ligne entière de production sur laquelle quinze personnes ont œuvré à temps plein durant trente mois pour sa mise place. Son rendement sera de 1 000 pièces par jour.

En juin 2015, la LC 9 aura une sœur jumelle, la LC 10, qui intégrera encore de nouvelles normes.

Appartenant au pôle mécanique et fonderie de PSA, l'usine ardennaise, qui réalise 226 millions d'euros de chiffre d'affaires, est un maillon essentiel de la chaîne de production du groupe. Etant une des rares fonderies en Europe à produire des pièces en fonte et en aluminium, elle expédie quotidiennement 147 tonnes de pivots, boîtiers de différentiels, vilebrequins et collecteurs en fonte et 125 tonnes de culasses en pièces de sécurité et de liaison au sol.

Plus de 95 % des véhicules PSA possèdent au moins une pièce "made in Ardennes."

"Notre niveau de performance nous permet d'être confiants sur les capacités futures de l'usine à être dans la course" estime Frédéric Puech. La fonderie des Ayvelles qui fait travailler près de 2 000 salariés indirects en sous-traitance, collabore aussi avec d'autres marques : Volvo, Ford, Fiat, BMW, Toyota, Jaguar, Land Rover et Mitsubishi.

Pascal Remy

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte