Une microcentrale hydraulique financée grâce au crowdfunfing

Lumo, la plate-forme de financement participatif des énergies renouvelables, a annoncé le lancement d'une campagne pour subventionner la rénovation du Moulin de Courteron, dans l'Aube.

Partager


Crédits : Compagnie Comtoise des Eaux Vives

Les plate-formes de crowdfunding prolifèrent à grande vitesse sur la toile. On connaît bien Ulule et Kisskissbankbank, mais il existe aussi des sites plus spécifiques comme Anaxago pour les PME, ou encore Reservoirfunds pour les très jeunes entreprises. Le secteur des énergies renouvelables a aussi le sien, et il s'appelle Lumo.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Celui-ci a annoncé jeudi 7 janvier sa première campagne de financement participatif d’un projet hydraulique, le Moulin de Courteron dans l'Aube, propriété de la compagnie Comtoise des Eaux Vives et S2E Energie. Depuis 2011, les deux entreprises ont entamé une réhabilitation du moulin en microcentrale hydraulique avec l'aide de l'Ademe et de la région Champagne-Ardenne. Elle produira, une fois mise en service au printemps 2016, près de 610 000 kWh par an soit la consommation de plus de 200 foyers.

Sur un budget total de 966 000 euros, 140 000 euros sont demandés aux citoyens sur la plate-forme Lumo. "Ils pourront épargner dans cette microcentrale hydraulique en achetant des obligations d’une valeur nominale de 25 euros émises par la société d’exploitation Les Eaux Vives de Courteron", précise le communiqué du site de crowdfunding.

Ce n'est pas le premier projet de ce type, en décembre la société CEM avait bouclé une campagne de crowdfunding d'un million d'euros pour financer la construction d'une centrale hydroélectrique en Ariège.

Lumo, qui se définit comme une "entreprise sociétale", a déjà collecté 360 000 euros dans le solaire en Poitou-Charentes. Un projet de création d'un parc éolien à Saint-Secondin et La Ferrière-Airoux dans la Vienne est en cours, avec pour objectif 500 000 euros.

La campagne de souscription pour le Moulin de Courteron devrait, quant à elle, commencer dans les prochains jours. Elle durera près d'un mois et demi.

Marine Protais

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS